Recours dans l’affaire du journaliste de 20 Minutes

Le Ministère public neuchâtelois estime que la protection de la personnalité aurait dû l’emporter ...
Recours dans l’affaire du journaliste de 20 Minutes

Le Ministère public neuchâtelois estime que la protection de la personnalité aurait dû l’emporter sur la liberté de la presse

Pour le Ministère public neuchâtelois, la liberté de la presse doit parfois s'effacer devant la protection de la personnalité.  Pour le Ministère public neuchâtelois, la liberté de la presse doit parfois s'effacer devant la protection de la personnalité. 

Le Ministère public neuchâtelois fait recours dans l’affaire du journaliste de 20 Minutes acquitté par le Tribunal de police du Littoral et du Val-de-Travers le 17 décembre dernier. L’homme avait été accusé d’insoumission à une décision de l’autorité. Il avait publié un détail relatif à un double homicide dont le tribunal avait interdit la mention pour protéger les victimes collatérales du crime.

La cour de première instance a estimé que l’injonction de la juge violait la liberté de la presse. Le Ministère public s’oppose à cette interprétation des faits. Il estime que la loi permet de privilégier, dans des circonstances exceptionnelles, la protection de la personnalité par rapport à la liberté de la presse, comme c’était le cas dans cette affaire. /comm-mwi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus