Les hivers de nos ancêtres sous la loupe

Disette mais aussi sortie en luge et patin à glace : les hivers de nos ancêtres oscillaient ...
Les hivers de nos ancêtres sous la loupe

Disette mais aussi sortie en luge et patin à glace : les hivers de nos ancêtres oscillaient entre conditions précaires et joie des sports de neige. La Nouvelle Revue Neuchâteloise revient sur ces temps passés

Photo d'illustration (archives) Photo d'illustration (archives)

Il fut un temps, pas si éloigné, où les grands froids de l’hiver rimaient avec disette mais aussi luge et patin à glace. Dans son dernier numéro, la Nouvelle Revue Neuchâteloise publie « Hiver d’antan en pays neuchâtelois ». Ce texte, rédigé par Michel Schlup, revient sur l’histoire hivernale de la région. Jusqu’au XIXe siècle, les conditions de vie à la campagne étaient souvent précaires. Les habitants vivaient en autarcie avec les denrées qu’ils avaient produites pendant la belle saison. Durant les mois les plus froids, les villageois manquaient souvent de farine et traversaient des périodes de disette.

Des moulins gelés

Mais nos ancêtres savaient aussi s’amuser, grâce notamment aux sports d’hiver. Le patin à glace a fait son apparition dans les années 1 700. Les premiers concours de sport de neige ont quant à eux surtout eu lieu dès le début du XIXe siècle.

La luge, un loisir populaire

Et chaque hiver, un événement était particulièrement espéré des Neuchâtelois : le gel du lac. Dans le courant du XIXe siècle, c’est arrivé fréquemment, pour le plus grand bonheur des habitants.

Des moments féeriques

/pha-ara


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus