Les utilisateurs d’IQOS ont doublé en un an

Le nombre de fumeurs adultes en Suisse qui utilisent le système de tabac chauffé IQOS a doublé ...
Les utilisateurs d’IQOS ont doublé en un an

Le nombre de fumeurs adultes en Suisse qui utilisent le système de tabac chauffé IQOS a doublé en une année, selon Philip Morris. Le produit compte près de 100'000 utilisateurs dans le pays

L'entreprise Philip Morris emploie 1500 personnes dans le canton de Neuchâtel. (Photo: Philip Morris) L'entreprise Philip Morris emploie 1500 personnes dans le canton de Neuchâtel. (Photo: Philip Morris)

Le tabac chauffé progresse en Suisse. Le système IQOS a deux fois plus d’utilisateurs qu’il y a un an, a annoncé Philip Morris lors d’une conférence de presse mardi. Le cigarettier attribue cette augmentation aux mesures mises en place par la firme pour assurer la transition de la cigarette classique à la consommation de tabac chauffé. Un système à ne pas confondre avec la cigarette électronique qui utilise des liquides.

Malgré le nombre d’utilisateurs en hausse, seuls 5% des fumeurs suisses se tournent pour l’heure vers IQOS. Un chiffre que l’entreprise espère augmenter au cours des prochaines années. Les explications du CEO de Philip Morris, Dominique Leroux.

Le système IQOS n’est pas sans risque. Selon Phillip Morris, il « génère 95% de substances nocives en moins que les cigarettes, puisqu’il chauffe le tabac et ne le brûle pas. Ce qui n’équivaut pas nécessairement à une réduction du risque de 95% ». D'après Addiction Suisse, « certaines études vont dans le même sens que celles de l'industrie du tabac, d'autres font état d'une émission de substances toxiques légèrement plus élevée, pour certaines substances presque aussi élevées que pour les cigarettes ». /ara

Des risques difficiles à évaluer


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus