Création d’un pôle de musiques actuelles à Neuchâtel

La Case à Chocs et la fondation Ton sur Ton s’allient autour d’une mission : offrir un tremplin ...
Création d’un pôle de musiques actuelles à Neuchâtel

La Case à Chocs et la fondation Ton sur Ton s’allient autour d’une mission : offrir un tremplin aux musiciens du canton

Les membres de l'Association de Coordination de la Case à Chocs et de la fondation Ton sur Ton dans leur nouveau local de répétition. Les membres de l'Association de Coordination de la Case à Chocs et de la fondation Ton sur Ton dans leur nouveau local de répétition.

Soutenir et développer la scène cantonale des musiques actuelles : c’est l’objectif du projet mené par l’Association de Coordination de la Case à Chocs et la fondation Ton sur Ton. Les deux entités inaugurent mercredi ce nouveau partenariat.

Du blues à la variété en passant par le métal : la musique actuelle est riche et multiple. Le pôle neuchâtelois se veut être un tremplin vers la professionnalisation des artistes. Un local au cœur de la Case à Chocs est destiné à accueillir des musiciens pour des formations, résidences ou répétitions. Les explications de Jean-Marie Leeman, coordinateur de la Case à Chocs :

De la création à la diffusion : tout le processus artistique pourra y être réalisé. « On a tous une cave, mais il n’est pas toujours facile d’avoir des voisins conciliants », remarque Christophe Studer, directeur de Ton sur Ton. « Ici, c’est un vrai lieu de travail, avec notamment de bonnes conditions acoustiques ».

Dès mercredi, une offre de cours allant de la guitare électrique au beatbox sera disponible sur le Littoral. La Case à Chocs et la fondation Ton à Ton donnent ainsi l’opportunité à des jeunes musiciens de faire leurs premiers pas sur scène, encadrés par une équipe et une infrastructure de professionnels. /ara



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus