Peu de champignons sur le Littoral neuchâtelois cette année

La région voisine des Alpes a été très généreuse en champignons, contrairement au canton de ...
Peu de champignons sur le Littoral neuchâtelois cette année

La région voisine des Alpes a été très généreuse en champignons, contrairement au canton de Neuchâtel et notamment le Littoral.  La raison: un temps sec dans la région en août

Damien Ramseyer est le président de la Société mycologique des Montagnes neuchâteloises. Damien Ramseyer est le président de la Société mycologique des Montagnes neuchâteloises.

Qui dit automne dit champignons. Pourtant la cueillette (de juillet à fin octobre) s'avère pour le moment modeste cette année dans le canton et notamment sur le Littoral neuchâtelois. Les explications de Damien Ramseyer, président de la Société mycologique des Montagnes neuchâteloises:

Pour en trouver, il faut donc avoir l’œil, mais aussi savoir repérer les indices, comme les essences : « L’épicéa est considéré comme étant le receveur universel : il y aurait une centaine d’espèces de champignons associés à cet arbre » précise le mycologue.

Parmi la cinquantaine de variétés comestibles que l’on trouve dans le canton, le trio de tête des champignons les plus ramassés reste les bolets, les chanterelles et les écailleux. La raison : « Ils sont plus facilement reconnaissables » explique Damien Ramseyer. Ainsi, ils ne présentent que très peu de risques de confusion avec un champignon toxique. /vma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus