L’éclairage public au centre de la tourmente

Le Conseil d’État neuchâtelois s’est prononcé en faveur du maintien de l’éclairage des passages ...
L’éclairage public au centre de la tourmente

Le Conseil d’État neuchâtelois s’est prononcé en faveur du maintien de l’éclairage des passages pour piétons pour des raisons de sécurité. Cette position va à l’encontre de la recommandation du groupe PopVertsSol approuvée en décembre dernier par le Grand Conseil

(Photo : archives) (Photo : archives)

Division autour de l’éclairage public. Le Conseil d’État neuchâtelois veut maintenir l’éclairage des passages pour piétons la nuit, ou au moins avec un système de détection, selon un communiqué. Sa position se base sur un avis de droit de l’Université de Neuchâtel selon lequel la sécurité des piétons ne peut être garantie qu’à la condition que les automobilistes disposent d’une visibilité minimale pour s’arrêter à temps. Sans cela, le propriétaire de la route et l’autorité d’approbation pourraient être portés responsables en cas d’accident.

Cette décision s’oppose à celle du Grand Conseil qui a approuvé la recommandation du groupe PopVertsSol, soutenue par la gauche et le centre, intitulée « Les communes ne doivent pas être obligées de maintenir éclairés toute la nuit les passages pour piétons ». /comm-mts


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus