Industries à l’étroit dans le canton de Neuchâtel

Les surfaces commerciales vacantes diminuent dans le canton de Neuchâtel. Une bonne nouvelle ...
Industries à l’étroit dans le canton de Neuchâtel

Les surfaces commerciales vacantes diminuent dans le canton de Neuchâtel. Une bonne nouvelle, mais qui met en lumière le peu de surfaces industrielles disponibles dans la région

Un canton attractif, mais qui ne propose pas assez de surfaces industrielles. C’est ce qui ressort de l’enquête annuelle du Service cantonal de la statistique réalisée auprès des communes et des agences immobilières et publiée mercredi.

Lors de la dernière année, ce sont près de 34 % de surfaces commerciales vacantes en moins qui ont été dénombrées dans le canton de Neuchâtel. En effet, plusieurs acteurs économiques se sont implantés sur le Littoral au cours de cette période. On recense notamment l’installation de bureaux, opticiens et cabinets de médecins.

Toutefois, les surfaces disponibles de type industriel ne sont pas assez nombreuses. Avec seulement 17'000 m2, l’offre reste faible. De quoi pénaliser l’économie locale ? « oui et non » répond le Service cantonal de l'économie. Avoir 20 ou 30 % de plus de surfaces industrielles à disposition ne serait pas de refus, mais il faut aussi que les propriétaires ne soient pas pénalisés à leur tour.


Adapter les surfaces

Selon le chef de service, Jean-Kley Tullii : « les locaux vacants de type atelier-usine représentent un enjeu majeur en termes de réhabilitation ou de reconversion. Actuellement, certains locaux industriels peinent à trouver de nouveaux locataires, car leurs configurations ne correspondent plus aux besoins du marché, qu’il s’agisse de taille de plateau, de hauteur de plafond, de charge au sol ou de rendement énergétique. La réhabilitation de tels locaux ou leur reconversion nécessite par conséquent de longs et d’importants travaux et investissements. » En définitive, le service avance qu'il est nécessaire de disposer immédiatement de locaux qui répondent aux besoins des entreprises pour privilégier la création d’emplois à l’échelle cantonale.

Au 1er juin, le canton recensait 230 locaux commerciaux, industriels ou artisanaux vacants pour une surface totale de 44'840 m2. Par rapport à l’année précédente, la surface vacante totale a diminué de près de 23’000 m2, soit une baisse de 34 %, en particulier dans les bureaux.


Afflux récent sur le Littoral

La région du Littoral neuchâtelois possède 25'500 m2 à disposition soit un peu plus de la moitié des surfaces disponibles. Mais celles-ci ont diminué de moitié sur une année. Inversement, les Montagnes offrent près de 16'500 m2. /jha


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus