Redécouvrir l'oeuvre de Martin Disler

Artiste star des années 1980, il a vécu et est mort aux Planchettes. Le Soleurois Martin Disler ...
Redécouvrir l'oeuvre de Martin Disler

Artiste star des années 1980, il a vécu et est mort aux Planchettes. Le Soleurois Martin Disler est mis à l’honneur dès jeudi dans une exposition conjointe au Centre Dürrenmatt et à l'Espace Nicolas Schilling

L'exposition montre les œuvres que l'artiste a créés alors qu'il résidait aux Planchettes. L'exposition montre les œuvres que l'artiste a créés alors qu'il résidait aux Planchettes.

Martin Disler à l’honneur au Centre Dürrenmatt. Dès jeudi et jusqu’au 20 octobre, le musée de Neuchâtel accueille une exposition sur l’artiste soleurois qui a passé la fin de sa vie aux Planchettes. Peu connu en Suisse romande, Martin Disler, à l'instar de Friedrich Dürrenmatt, a autant créé des œuvres picturales que des écrits.

Cette exposition qui rassemble notamment des dessins, gravures et sculptures est organisée conjointement avec l’Espace Nicolas Schilling à Neuchâtel. Le but est de créer un mini-musée à l’intérieur d’une galerie d’art. Alors que les gravures et les dessins sont présentés au CDN, l’Espace Nicolas Schilling expose les grands formats de l’auteur. Toutes les oeuvres présentées ont été créées pendant que l'artiste séjournait dans les Montagnes neuchâteloises.

Peu connu en Romandie

Artiste star des années 1980 au niveau international, Martin Disler est nettement moins connu du grand public en Romandie. Selon la directrice du Centre Dürrenmatt, Madeleine Betschart, le manque de publication en français explique en partie cette méconnaissance. Toutefois, avec cette exposition, elle espère faire rayonner le nom de l’artiste.

Une oeuvre pléthorique

Dans son œuvre, Martin Disler s’est intéressé à des thèmes comme l’amour, l’angoisse, la mort ou la rédemption par exemple. Prolixe, il a laissé une grande collection, malgré sa mort à l’âge de 49 ans. Installé dans le canton de Neuchâtel, Martin Disler a aussi fait un cadeau peu commun au Centre des Deux-Thielles au Landeron. En effet, il a constitué une collection d’art avec d’autres artistes à destination des enfants. 300 élèves du C2T pourront d’ailleurs découvrir ces travaux en participant à un atelier créatif au mois de septembre. /Jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus