C'est l'apocalypse aux Franches-Montagnes

Depuis vendredi après-midi et jusqu’à dimanche, plus de 200 joueurs se retrouvent au Creux-des-Biches ...
C'est l'apocalypse aux Franches-Montagnes

Depuis vendredi après-midi et jusqu’à dimanche, plus de 200 joueurs se retrouvent au Creux-des-Biches pour prendre part à un jeu de rôle grandeur nature. Ils évoluent dans « Pluie Noire », un jeu conçu par la STIM

  Les membres de la Société des Transports des Imaginaires Mécaniques (STIM) ont travaillé sur le jeu Les membres de la Société des Transports des Imaginaires Mécaniques (STIM) ont travaillé sur le jeu "Pluie Noire" pendant un an.

Attention, si vous vous baladez au Creux-des-Biches. Dès vendredi après-midi, vous pourriez y voir passer des monstres et des gens plutôt étranges.

Mais pas de panique ! Si le camping Jura Bivouac prend des airs de monde post-apocalyptique, ce n’est que pour les besoins d’un jeu de rôle géant, « Pluie Noire ». Plus de 200 personnes se retrouvent, jusqu’à dimanche, pour jouer à ce jeu inventé par la Société des Transports des Imaginaires Mécaniques (STIM). L’intrigue se passe dans le futur, 300 ans après la Troisième guerre mondiale : « Ce sera un monde un peu comme dans Mad Max, et il y aura des monstres et des mutants partout », explique Raphaël Vuillaume, président de la STIM.
Pendant un an, les organisateurs de ce jeu ont écrit l’histoire de chacun des personnages : « Chaque joueur aura un rôle à interpréter. Ces personnages ont des amis, des ennemis, des métiers. Et en fonction de cela, des quêtes devront être accomplies », révèle Raphaël Vuillaume. Certains seront donc herboristes et devront préparer des potions, d’autres dirigeront une secte… Et en fonction des interactions et de l’évolution de l’histoire, le jeu prendra une tournure que les organisateurs eux-mêmes ne peuvent pas encore prédire. « J’aime beaucoup inventer des univers et les voir vivre devant mes yeux. Quand on joue à un tel jeu pendant deux jours, c’est comme si on était parti deux semaines à l’étranger », ajoute Raphaël Vuillaume.

L’expérience devrait prendre fin dimanche vers midi, après deux jours et deux nuits de jeu. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus