Le FC Marin obtient ses trois points

La commission de jeu de l’Association neuchâteloise de football a décidé vendredi d’attribuer ...
Le FC Marin obtient ses trois points

La commission de jeu de l’Association neuchâteloise de football a décidé vendredi d’attribuer les trois points du match de 2e ligue arrêté entre Marin et Coffrane, début avril, aux Marinois

Après quasiment 10 semaines d’attente, une décision a été rendue vendredi au sujet du match de 2e ligue arrêté entre Marin et Coffrane début avril. La commission de jeu de l’Association neuchâteloise de football a décidé d’attribuer les trois points aux Marinois. Un verdict rendu à la veille de l’épilogue du championnat. Le FC Marin prend du coup les commandes du classement à une journée de la fin. Il compte désormais un point d’avance sur le FC Béroche-Gorgier. Samedi, les Marinois vont défier le 3e du classement, Boudry, sur sa pelouse alors que dans le même temps, à 18h, Béroche-Gorgier accueille Neuchâtel City.

La décision prise par l’ANF sera envoyée aux clubs lundi et leur parviendra mardi. Elle n’est toutefois pas définitive car le FC Coffrane a cinq jours pour faire recours. Cette situation a donc de quoi agacer joueurs, staff et dirigeants du FC Marin, qui sera champion en cas de succès sur le terrain de Boudry mais sans être sûr à 100% de bien l’être. Pour le président du club marinois, Yves Strappazzon, « le plaisir des joueurs pourrait être gâché, c’est triste », avant d’ajouter que « c’est honteux de mettre plus de deux mois pour rendre une telle décision ».

Contacté, le président du FC Coffrane, Antonio Montemagno, est actuellement en vacances. Il n’a pas encore pris connaissance du verdict et ne sait donc pas si son club fera recours.

Qui dit champion, dit promotion en 2e ligue interrégionale. Au sein du FC Marin, les avis sont, pour l’heure, mitigés, nous a confié Yves Strappazzon. « Les jeunes veulent monter, les plus vieux sont davantage réticents ». Une réunion d’équipe aura lieu lundi soir pour trancher. Du côté de Béroche-Gorgier, en cas de titre samedi soir, là aussi la décision d’accepter la promotion n’est pas encore prise, souligne le président du club Damien Sengstag, « mais c’est à priori oui ». Une séance se tiendra mardi soir. Béroche-Gorgier a d’ores et déjà obtenu une dérogation pour pouvoir jouer en 2e inter sur son terrain du bord du lac à St-Aubin malgré un espace entre la tribune et la pelouse insuffisant, selon les critères établis par les règlements de cette catégorie de jeu.


Les modalités de promotion et de relégation en 2e, 3e et 4e ligue

En premier lieu, il faut dire que Neuchâtel Xamax FCS II et Neuchâtel City retirent définitivement leur équipe qui milite en 2e ligue, ce qui a pour conséquence un effet en cascade sur les autres ligues. Les cas de figure présentés ici sont valables uniquement si le FC Le Locle se maintient en 2e ligue interrégionale, ce qui est en très bonne voie.

Il y aura trois promus de 3e ligue en 2e ligue. Les deux premiers des deux groupes alors que le troisième sera connu à l’issue d’un barrage sur un match simple et sur terrain neutre entre les deux deuxièmes. En ce qui concerne la relégation, il n’y aura qu’une seule formation qui fera la culbute de 3e en 4e ligue, là aussi lors d’un match de barrage entre les deux derniers.

Du côté de la 4e ligue, il y aura quatre équipes promues en 3e ligue au lieu des trois habituelles. Les premiers des trois groupes montent automatiquement. Le dernier promu sera connu au terme d’une poule qui réunira les trois deuxièmes des groupes de 4e ligue. Une seule équipe sera reléguée à l’échelon inférieur au terme d’un barrage entre les derniers des groupes 1 et 2 (Deportivo II ayant retiré son équipe dans le groupe 3). En fonction du retrait de plusieurs équipes, les trois groupes de 4e ligue la saison prochaine devraient être composés de 11 équipes au lieu de 12 habituellement. /jpp

Le communiqué de l’ANF

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus