L’amiante est de retour

Ce matériau toxique se trouve dans la serpentinite, pierre qui peut être utilisée dans certains ...
L’amiante est de retour

Ce matériau toxique se trouve dans la serpentinite, pierre qui peut être utilisée dans certains cas en Suisse depuis le 1er  juin

Industrie de l'amiante. Panneau de toiture en amiante-ciment durant la Première Guerre mondiale. ( Photo : http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//56/media-56682/large This is photograph Q 28246 from the collections of the Imperial War Museums.  ) Industrie de l'amiante. Panneau de toiture en amiante-ciment durant la Première Guerre mondiale. ( Photo : http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//56/media-56682/large This is photograph Q 28246 from the collections of the Imperial War Museums. )

Responsable de nombreux cas de maladies, l’amiante, banni en Suisse depuis 1990, fait son retour. L’ordonnance sur la réduction des risques liés aux produits chimiques a été modifiée. Les critiques formulées lors de la période de consultation, comme celles de la Ligue suisse contre le cancer, n’ont pas été entendues. La modification de l’ordonnance permet l’utilisation d’amiante ou de matériaux qui en contiennent, dans certains cas. Seuls les travaux de réparation ou de restauration d’ouvrages existants sont concernés quand aucun autre matériau ne convient pour des raisons esthétiques. L’Association suisse de la pierre naturelle est à l’origine de cette modification qui permet, entre autres, d’utiliser la serpentinite. Problème  : cette pierre aux reflets verts particuliers présente un danger si elle est percée, sciée ou poncée, l’amiante étant alors libéré.L’amiante a été largement utilisé au 20e siècle, dans la construction et l'industrie. Il est encore présent dans de nombreux bâtiments. Il est directement responsable de nombreuses maladies et de décès. Selon la Suva, chaque année en Suisse, 120 personnes meurent d'une forme virulente de cancer, le mésothéliome, liée à une exposition à l’amiante. La période de latence après exposition étant longue, on estime que le pic du nombre de malades sera atteint entre 2020 et 2025. Un fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante a été créé en mars  2017 en Suisse. /msa


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus