Un Neuchâtelois à la tête du Musée d’art et d’histoire de Genève

Marc-Oliver Wahler, cofondateur du CAN en 1995, reprend la direction de l’institution genevoise ...
Un Neuchâtelois à la tête du Musée d’art et d’histoire de Genève

Marc-Oliver Wahler, cofondateur du CAN en 1995, reprend la direction de l’institution genevoise dès le 1er novembre

Marc-Oliver Wahler. Photo : MAH Marc-Oliver Wahler. Photo : MAH

Marc-Olivier Wahler est le futur directeur du Musée d'art et d'histoire de Genève (MAH). Le Neuchâtelois de 54 ans va prendre la tête du vaisseau amiral des musées genevois le 1er novembre. Il succède à ce poste à Jean-Yves Marin.

Marc-Olivier Wahler a une large expérience dans le domaine muséal. Cofondateur du Centre d’Art Neuchâtel (CAN) en 1995, dont il assure la direction artistique pendant six années, il avait commencé sa carrière en 1992, comme conservateur au Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne. Il a ensuite rejoint le MAMCO à Genève avant de poursuivre son parcours à l'étranger, aux Etats-Unis, puis à Paris, où il a dirigé le Palais de Tokyo de 2006 à 2012.

Marc-Olivier Wahler a enfin assumé jusqu'à aujourd'hui la direction du Michigan State University Broad Museum. Présenté aux médias mercredi, il s'est dit conscient du défi qui l'attend mais aussi du privilège de diriger le MAH dans un moment clé son histoire. Le musée est en effet appelé à être rénové et agrandi.

Le MAH possède l'une des plus grandes collections de Suisse, a rappelé Marc-Olivier Wahler. Les prochaines années à la tête d'une telle institution s'annoncent à ses yeux passionnantes. « Nous allons faire ce que tous les musées rêvent de faire, soit repenser le musée encyclopédique pour l'avenir ».


Un privilège

Le MAH du futur sera différent de celui d'aujourd'hui, a-t-il assuré, ajoutant toutefois qu'il ne savait encore quelle forme il prendra. « Nous avons ici le privilège de pouvoir réfléchir » pour réaliser le musée le mieux adapté aux besoins dans dix ans, un musée que « l'on peut utiliser ».

Ce dernier point est essentiel pour Marc-Olivier Wahler. Le nouveau directeur refusera que l'architecture prenne le pas sur la fonctionnalité du musée une fois ce dernier rénové et doté d'une extension. Le MAH devra être une institution qui aidera le public à comprendre les enjeux de la culture.

Pour mener à bien les réflexions sur le futur MAH, Marc-Olivier Wahler promet de s'appuyer aussi sur le rapport publié il y a une année par la commission externe pour le nouveau Musée d'art et d'histoire de Genève. Cette étude avait été commandée après le rejet en votation d'un projet d'agrandissement du MAH, en 2016.

Pour le conseiller administratif de la Ville de Genève Sami Kanaan, le processus de rénovation et d'extension du MAH devra trouver le plus large soutien possible. Le musée se situe dans un bâtiment vieillissant et a besoin « d'une mue importante ». Un concours d'architecture pourrait être lancé au début de 2021. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus