Donner des légumes invendus pour lutter contre le gaspillage

Une association d’étudiants de l’Université de Neuchâtel propose deux fois par semaine un marché ...
Donner des légumes invendus pour lutter contre le gaspillage

Une association d’étudiants de l’Université de Neuchâtel propose deux fois par semaine un marché gratuit composé des produits invendus du marché

   Après la récupération des invendus au marché près de 12 cageots de légumes et de pain étaient à disposition des étudiants de l’Université de Neuchâtel  Après la récupération des invendus au marché près de 12 cageots de légumes et de pain étaient à disposition des étudiants de l’Université de Neuchâtel

Brocolis, poivrons, fenouils ou encore carottes… Les étudiants de l’Université de Neuchâtel ont droit, deux fois par semaine à des fruits et des légumes gratuits. C’est l’action portée par l’Association Etudiante Durable, l’AED. Elle propose aux étudiants de l’Université de Neuchâtel une distribution gratuite des produits invendus du marché. Bien que la mouvance contre le réchauffement climatique ait pris de l’ampleur depuis quelque mois chez les jeunes, l’AED propose ce marché anti-gaspillage ou « redistribution » depuis maintenant six ans. 

Le but de l'association : sensibiliser les étudiants à la surconsommation et les aider à manger autrement. « Une carotte un peu tordue, non calibrée reste tout à fait comestible » explique Nastasia Jeanneret, étudiante et membre active de l’AED. La gratuité de ce marché est évidemment une aide pour les étudiants, mais « l’aspect central de notre action reste la lutte contre le gaspillage alimentaire » souligne-t-elle. /vma

Nous avons suivi Line, membre de l’AED durant un jour de récupération de légumes au marché et pendant la « redistribution » à l'Université de Neuchâtel.


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus