Les secours du Littoral neuchâtelois se regroupent

Une Maison de la sécurité prend forme dans le Bas du canton. La défense incendie et la protection ...
Les secours du Littoral neuchâtelois se regroupent

Une Maison de la sécurité prend forme dans le Bas du canton. La défense incendie et la protection civile de 16 communes se réunissent au sein d’une organisation unique

La présidente du syndicat, la conseillère communale de Milvignes Marlène Lanthemann, et la conseillère communale de Neuchâtel Violaine Blétry-de Montmollin, posent avec à gauche les représentants du comité du nouveau syndicat, les conseillers communaux Heinz Hoffmann (La Tène), Pierre de Marcellis (Le Landeron) et Alexandre Béguin (La Grande Béroche), et à droite le commandement du nouveau syndicat : le chef du Service communal de la sécurité Frédéric Mühlheim et son adjoint Samuel Monbaron, le commandant de l’organisation de protection civile Jérôme Huguenin, le commandant de la région de défense incendie du Littoral Florian Chédel et le responsable des sapeurs-pompiers volontaires Jean-Claude Bonvin. La présidente du syndicat, la conseillère communale de Milvignes Marlène Lanthemann, et la conseillère communale de Neuchâtel Violaine Blétry-de Montmollin, posent avec à gauche les représentants du comité du nouveau syndicat, les conseillers communaux Heinz Hoffmann (La Tène), Pierre de Marcellis (Le Landeron) et Alexandre Béguin (La Grande Béroche), et à droite le commandement du nouveau syndicat : le chef du Service communal de la sécurité Frédéric Mühlheim et son adjoint Samuel Monbaron, le commandant de l’organisation de protection civile Jérôme Huguenin, le commandant de la région de défense incendie du Littoral Florian Chédel et le responsable des sapeurs-pompiers volontaires Jean-Claude Bonvin.

Une maison pour les gouverner tous. Les secours de 16 communes du Bas du canton se sont rassemblés ce printemps au sein du nouveau Syndicat intercommunal de sécurité civile du Littoral neuchâtelois (SSCL). L’objectif est de regrouper sous une même organisation et un commandement unique la défense incendie, la protection civile et l’organe de conduite régionale.

La Ville de Neuchâtel a été mandatée par le SSCL, via une convention de prestations, pour assurer la conduite opérationnelle des secours et la gestion administrative depuis le début de l'année. Le syndicat doit s’engager à hauteur de 6,8 millions de francs par an au maximum.

Le SSCL est constitué des 16 communes suivantes : Boudry, Corcelles-Cormondrèche, Cornaux, Cortaillod, Cressier, Enges, Hauterive, La Grande Béroche, La Tène, Le Landeron, Lignières, Milvignes, Neuchâtel, Peseux, Rochefort et Saint-Blaise. S’ajoute un invité extra-cantonal, La Neuveville, qui a décidé de confier par mandat sa défense incendie au syndicat.


Quelques chiffres sur le SSCL

Défense incendie et missions de secours :

36 pompiers professionnels

250 pompiers volontaires

50 véhicules d’intervention

1 caserne (Neuchâtel), 5 bases de sapeurs-pompiers (Cortaillod, Le Landeron, La Béroche, Lignières et Rochefort)

1200 missions par année


Protection civil :

7 professionnels

750 astreints

31 constructions protégées

50 cours de répétitions par année

/comm-dsa

Le SSCL se présente en images :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus