« Je suis encore plus détesté qu’Yvan Perrin ou la rente d’Olivier Arni »

L’artiste neuchâtelois Mandril réagit avec humour et mordant aux critiques émises contre son ...
« Je suis encore plus détesté qu’Yvan Perrin ou la rente d’Olivier Arni »

L’artiste neuchâtelois Mandril réagit avec humour et mordant aux critiques émises contre son œuf géant, recouvert d’oiseaux en plastique

L’artiste Mandril a imaginé l’œuf et le nid géants qui trônent sur la tour de Diesse. L’artiste Mandril a imaginé l’œuf et le nid géants qui trônent sur la tour de Diesse.

Impossible de l’ignorer à Neuchâtel : un œuf et un nid géants trônent depuis trois semaines sur la tour de Diesse, l’un des monuments historiques et emblématiques de la ville. L’œuvre d’art imaginée par l’artiste Mandril est l’une des attractions des festivités liées aux 40 ans de la zone piétonne. Mais sitôt installée, une polémique n’a pas tardé à éclore : des voix dénoncent sur les réseaux sociaux l’utilisation massive de plastique, le tout acheminé par hélicoptère. Le créateur de l’œuf et de son nid accepte la critique mais dénonce une forme d’hypocrisie et une écologie sélective chez ses contradicteurs… Notre entretien :

Cette polémique intervient alors que la Ville de Neuchâtel part en croisade contre les déchets. Avant d’entendre l’artiste Mandril, nous avons sollicité l’avis du conseiller communal de Neuchâtel, Fabio Bongiovanni, à l’initiative des festivités. L’élu tient à répondre aux critiques et à les relativiser. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus