Plantations de cannabis devant la justice

Des plantations de cannabis découvertes en 2015 à St-Imier et Pieterlen font l’objet d’une ...
Plantations de cannabis devant la justice

Des plantations de cannabis découvertes en 2015 à St-Imier et Pieterlen font l’objet d’une procédure devant le Tribunal de Moutier. Trois prévenus doivent répondre de leurs actes

L'acte d'accusation fait état 
d'un total de 930 plants de chanvre cultivés sur trois sites de la 
région afin de produire du cannabis. (Image d'illustration) L'acte d'accusation fait état d'un total de 930 plants de chanvre cultivés sur trois sites de la région afin de produire du cannabis. (Image d'illustration)

Un trafic de cannabis devant le Tribunal de Moutier. Trois prévenus sont accusés d’avoir enfreint la loi fédérale sur les stupéfiants à divers degrés. Deux d’entre eux se sont présentés devant les juges lundi. Le troisième est actuellement recherché par la police. Ils sont soupçonnés d’avoir cultivé plusieurs centaines de plants de chanvre, principalement à St-Imier. L’affaire avait éclaté fin 2015 et elle avait fait du bruit, une personnalité des milieux sportifs locaux étant impliquée.


Une cave prêtée, rien de plus

L’homme en question aurait prêté une partie de sa cave à deux jeunes d’une vingtaine d’années pour qu’ils puissent cultiver du cannabis. Selon l’acte d’accusation, il aurait aussi soutenu financièrement leurs activités illégales en ne leur demandant pas de loyer et en payant les factures d’eau et d’électricité. Interrogé par la justice, il reconnaît avoir mis ses locaux à disposition pour ces cultures. Il nie en revanche avoir participé à l’entretien et à la récolte des plantes.


Des centaines de plants cultivés

Entre août 2014 et novembre 2015, les jeunes en auraient fait pousser 560, pour une production de 3,6 kg de cannabis séché. Pour l’un d’entre eux, qui habitait la région au moment des faits, il ne s’agissait pas d’un coup d’essai. Il avait déjà mis sur pied des plantations dans son propre appartement et en avait ensuite lancé une troisième dans le logement d’une connaissance à Pieterlen. Au total, il aurait produit entre 5 et 5,5 kg de cannabis revendu en gros pour plus de 40'000 francs. Les faits sont en grande partie admis. Le jeune homme doit aussi répondre de divers excès de vitesse.


Jugement ultérieur pour le prévenu absent

Le troisième prévenu, absent lundi, aurait participé uniquement à une partie des cultures réalisées à St-Imier. Il aurait aussi écoulé pour environ 15’000 francs de drogue, principalement dans le Jura où il est domicilié, ainsi qu'à Tramelan et La Chaux-de-Fonds. Il sera jugé ultérieurement.


D'autres infractions jugées

Notez encore que l’homme accusé d’avoir accueilli ces plantations dans sa cave est aussi jugé pour deux infractions à la loi fédérale sur les étrangers. Dans le premier cas, il aurait hébergé une personne en séjour illégal, dans le second, il aurait contribué à fournir un emploi à un étranger qui ne disposait pas de l’autorisation nécessaire.


Des peines avec sursis?

Le Ministère public requiert 24 mois de prison avec sursis pendant quatre ans contre le principal cultivateur et 12 mois de prison avec sursis pendant deux ans pour l’homme qui a prêté sa cave. Le Tribunal de Moutier rendra son verdict le 6 mai. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus