Vingt-cinq ans pour les Couturiers du Temps

Un quart de siècle pour la structure de réinsertion professionnelle les Couturiers du Temps ...
Vingt-cinq ans pour les Couturiers du Temps

Un quart de siècle pour la structure de réinsertion professionnelle les Couturiers du Temps à La Chaux-de-Fonds. Son fondateur et actuel responsable s’apprête à prendre sa retraite

Dès le 1er mai, Crystel Parel remplacera Nimrod Kaspi à la tête de la structure  de réinsertion professionnelle chaux-de-fonnière les Couturiers du Temps. Dès le 1er mai, Crystel Parel remplacera Nimrod Kaspi à la tête de la structure de réinsertion professionnelle chaux-de-fonnière les Couturiers du Temps.

Une année à marquer d’une pierre blanche pour les Couturiers du Temps à La Chaux-de-Fonds. L’atelier de réinsertion professionnelle célèbre ses 25 ans et voit partir en retraite son fondateur et responsable Nimrod Kaspi.

Fondée en 1994 sous le nom de Tricouti pour offrir des solutions aux couturières laissées sans emploi après la fermeture de l’usine Calida, la structure s’est diversifiée dans la formation horlogère dès 2013, et a changé de nom.

Aujourd’hui, le volet horlogerie fonctionne comme atelier professionnel. En étroite collaboration avec des entreprises de la branche, il prépare les bénéficiaires envoyés par le Service de l’emploi à réintégrer le monde du travail. Celui de couture est devenu un atelier socioprofessionnel permettant aux personnes qui le fréquentent de reprendre un rythme de travail et de fonctionner au sein d’un groupe.

Au total, les Couturiers du Temps peuvent accueillir jusqu’à 29 bénéficiaires. Depuis sa création, plus d’un millier de personnes est passé par cette structure.

En fonction jusqu’à la fin du mois d’avril, Nimrod Kaspi sera remplacé dès le 1er mai par Crystel Parel, actuelle responsable d’insertion.

Pour célébrer son 25e anniversaire, les Couturiers du Temps ouvrent leurs portes au public ce vendredi après-midi. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus