Neuchâtelroule pense aux aînés pour sa nouvelle saison

Le réseau de vélos de la capitale cantonale propose désormais des balades avec un triporteur ...
Neuchâtelroule pense aux aînés pour sa nouvelle saison

Le réseau de vélos de la capitale cantonale propose désormais des balades avec un triporteur pour les personnes du troisième âge en collaboration avec trois homes de la ville. Du côté du réseau en libre-service, un nouveau système d’exploitation est mis en place

Les deux conseillères communales de Neuchâtel Anne-François Loup et Christine Gaillard entourent une bénévole du projet « À vélo sans âge » et deux résidentes de homes neuchâtelois. Les deux conseillères communales de Neuchâtel Anne-François Loup et Christine Gaillard entourent une bénévole du projet « À vélo sans âge » et deux résidentes de homes neuchâtelois.

Il y a comme un air de printemps au port de Neuchâtel. Neuchâtelroule a rouvert la semaine dernière la station de location de vélos pour sa quinzième saison, avec 130 cycles disponibles à la location. Nouveauté cette année, même le troisième âge pourra profiter de l’air du Littoral en embarquant sur un triporteur. Intitulé « À vélo sans âge » ce projet, mené par les services de Promotion de la santé et de la mobilité, a vu le jour en collaboration avec trois homes neuchâtelois : celui des Charmettes, du Clos-Brochet et des Myosotis. Ce vélo particulier sera aussi à disposition du grand public. Toutefois, une réservation sera nécessaire puisqu’il doit être piloté par un bénévole formé.


De Velospot à Donkey Republic au Locle et Neuchâtel

L’autre nouveauté de l’année dans la capitale cantonale est le changement du système de vélos en libre-service. Neuchâtel et Le Locle ont choisi de faire confiance à Donkey Republic et de quitter Velospot, système sur lequel continue en revanche de miser La Chaux-de-Fonds. Les utilisateurs devront désormais télécharger une application et entrer leur numéro de carte de crédit pour accéder au système. Pour 60 francs par année, il sera possible d’emprunter un vélo en libre-service pendant 12 heures. Cette carte d’abonnement sera aussi valable sur d’autres réseaux européens estampillés Donkey Republic. 

Contacté, le conseiller communal loclois Cédric Dupraz justifie ce changement principalement pour des raisons de coûts.  « Nous avons divisé le montant  des licences par trois, de 18'000 à 6'000 francs par année. » Le chef de l'urbanisme espère utiliser ces montants économisés pour proposer prochainement une solution de location de vélos électriques en libre-service comme à La Chaux-de-Fonds. À Neuchâtel en revanche, la Ville se contentera pour l'instant des vélos électriques proposés à la station du port uniquement. /lre  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus