Une bande de jeunes devant le Tribunal de Moutier

Quatre jeunes hommes comparaissent depuis lundi matin devant le Tribunal du Jura bernois. Ils ...
Une bande de jeunes devant le Tribunal de Moutier

Quatre jeunes hommes comparaissent depuis lundi matin devant le Tribunal du Jura bernois. Ils doivent répondre de très nombreux chefs d’accusation

Le traitement de cette affaire occupera le Tribunal de Moutier pendant dix jours. (Image d'illustration) Le traitement de cette affaire occupera le Tribunal de Moutier pendant dix jours. (Image d'illustration)

Un procès fleuve s’est ouvert lundi matin à Moutier. Quatre jeunes hommes comparaissent devant le tribunal pour divers faits qui se sont produits entre fin mars 2016 et fin novembre 2018. Ces membres d’une bande de jeunes composée d’une dizaine de personnes doivent répondre de nombreuses accusations qui vont, selon les cas, du vol à la tentative de meurtre en passant par le brigandage et la rixe. Ils font face à vingt-huit plaignants dans une procédure qui durera deux semaines.


Brigandage à la gare de St-Imier

Difficile d’être exhaustif tant les cas reprochés sont nombreux. Parmi ceux qui auront retenu l’attention du grand public, on peut notamment citer le brigandage survenu le 17 février 2017 dans le magasin de la gare de St-Imier. L’un des prévenus est accusé d’être entré dans l’échoppe avec deux personnes inconnues, armé d’un couteau de cuisine de 15 centimètres. Il aurait blessé un employé au bras avant de s’emparer de plus de 2'500 francs dans la caisse.


Passage à tabac

Le 1er avril de la même année, le groupe est soupçonné d’avoir pris à partie un jeune homme près d’une discothèque imérienne et de la gare. Selon les actes d’accusation, la victime a été violemment battue à deux reprises avec notamment des coups de pied à la tête. Le procureur requiert dans ce cas la tentative de meurtre contre deux des prévenus.


Agressions à Espace Noir

Enfin, plusieurs membres de la bande sont accusés d’agressions, rixe, voies de faits, menaces, injures et vol pour des faits survenus le 25 mars de l’an dernier. Il leur est notamment reproché d’avoir attaqué des clients et des bénévoles d’Espace Noir, toujours à St-Imier. Le centre culturel autogéré avait alors alerté les médias et demandé aux autorités de réagir. La municipalité avait déjà décidé de mandater une agence de sécurité pour des rondes nocturnes quotidiennes, mais la mesure n’était entrée que quelques jours après cette soirée. Elle est aujourd’hui toujours effective.


D’autres procédures attendues

Les quatre prévenus qui comparaissent à Moutier connaîtront leur sort le 12 avril, date prévue du verdict. D’autres membres de la bande seront aussi jugés dans d’autres procédures, soit par le Tribunal de Moutier, soit par le Tribunal des mineurs à Bienne. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus