Ces pierres qui révèlent les traces du passé

S’interroger sur ce que racontent les bâtiments sur l’histoire de la ville de Neuchâtel. Le ...
Ces pierres qui révèlent les traces du passé

S’interroger sur ce que racontent les bâtiments sur l’histoire de la ville de Neuchâtel. Le collectif Le Lokart explore la notion d’héritage et de mémoire dans sa nouvelle exposition

La statue de David de Pury à Neuchâtel, vue par l'artiste Colin Raynal. (Photo tirée d'une vidéo de Colin Raynal). La statue de David de Pury à Neuchâtel, vue par l'artiste Colin Raynal. (Photo tirée d'une vidéo de Colin Raynal).

Quelles traces la ville de Neuchâtel garde-t-elle de son passé et quel est son rapport à ces traces ? Ce sont les thématiques explorées par la nouvelle exposition, intitulée Memoria, du collectif Le Lokart, installé à la rue de la Treille.

Dès dimanche et tous les week-ends jusqu’au 8 juin, le public est invité à découvrir les œuvres de deux artistes, le Neuchâtelois Colin Raynal et le Genevois Yvan Alvarez.

Entretien avec Lucie Hubleur, historienne de l’art, active au sein du collectif Le Lokart :

Lucie Hubleur

Memoria conclut un cycle de deux expositions consacrées à la ville de Neuchâtel, à son patrimoine et à son identité, après Topographie des communs. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus