La sécurité au Val-de-Travers en 2018

Le rapport annuel de la sécurité publique met en avant les intempéries du mois de janvier.
La sécurité au Val-de-Travers en 2018

Le rapport annuel de la sécurité publique met en avant les intempéries du mois de janvier

Une partie du Val-de-Travers s'est retrouvée sous l'eau en janvier 2018. Une partie du Val-de-Travers s'est retrouvée sous l'eau en janvier 2018.

La tempête Eleanor et les inondations de janvier ont marqué l’année 2018 au Val-de-Travers, comme le précise le rapport annuel de la sécurité publique, présenté mardi soir. À l’occasion de la tempête, un organe de conduite régional a été mis en place pour coordonner les différentes opérations. Cet événement aura nécessité 1’200 heures d’intervention et 60 heures de gestion du poste de commandement opérationnel, tout en mobilisant 100 hommes ainsi que 40 véhicules et remorques.

En 2018, la région a enregistré 1'109 interventions ambulancières, soit 54 de plus qu’en 2017. Les pompiers se sont déplacés 121 fois contre 107 fois l’année précédente. La protection civile a été engagée lors de la tempête Eleanor et des inondations de janvier. Elle a aussi travaillé au profit de la collectivité sur certains sites karstiques : 24 astreints ont été mobilisés pour assainir trois sites en septembre. /comm-msa


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus