Septante-cinq ans de scène pour Comoedia

Comoedia célèbre ses 75 ans sur scène avec « Un cirque pas possible ». La troupe locloise est ...
Septante-cinq ans de scène pour Comoedia

Comoedia célèbre ses 75 ans sur scène avec « Un cirque pas possible ». La troupe locloise est pour la première fois montée sur les planches en 1944 au Casino

Pour cette saison du 75e, Jean-François Droxler a endossé un double costume : metteur en scène et comédien. Pour cette saison du 75e, Jean-François Droxler a endossé un double costume : metteur en scène et comédien.

Exceptionnelle, la saison 2019 de Comoedia l’est à plus d’un titre. La troupe locloise célèbre cette année son 75e anniversaire et les 30 ans de la construction de son théâtre de poche à la Combe Girard.

Pour l’occasion, les comédiens présentent depuis mi-janvier « Un cirque pas possible ». Et en clin d’œil à un des piliers de la compagnie, Michel Mollier, leur collègue disparu l’été dernier, la salle a été rebaptisée le temps d’une quarantaine de représentations Mimo Circus.

La première mention de Comoedia remonte à 1944. Cette année-là, la troupe nouvellement créée interprète au Casino « Ces dames aux chapeaux verts », une pièce de Germaine Acremant.

Au fil des ans, la troupe se développe et va même jusqu’à présenter deux spectacles différents par saison avec deux distributions différentes.

Longtemps Comoedia tourne dans la région, jusqu’à ce que le camion qui transporte les décors rende l’âme. La troupe élit alors domicile à la Combe Girard où le local de répétition finit par devenir un théâtre de poche.

« Un cirque pas possible », la pièce du 75e, est à découvrir jusqu’au 27 avril. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus