Malade pour du saumon contaminé, qui paie ?

Des traces de Listeria ont été détectées cette semaine dans du saumon vendu en grandes surfaces ...
Malade pour du saumon contaminé, qui paie ?

Des traces de Listeria ont été détectées cette semaine dans du saumon vendu en grandes surfaces. En cas de contamination, les Neuchâtelois pourraient voir leur frais médicaux être pris en charge…. à certaines conditions

Les utilisateurs de la carte Migros ont reçu un avertissement personnalisé cette semaine. Les utilisateurs de la carte Migros ont reçu un avertissement personnalisé cette semaine.

Avez-vous acheté du saumon la semaine dernière ? Eh bien, il pourrait contenir des traces de Listeria. Il y a trois jours, la Migros, la Coop et Volg ont rappelé 30 lots de produits à base de saumon fumé après que leur fournisseur a détecté la présence de la bactérie lors de contrôles internes. Alors que le géant orange a enjoint certains types de clients à aller voir le médecin, les frais médicaux pourraient être pris en charge par l’entreprise… dans certains cas.

Lundi, les clients titulaires d’une carte fidélité et qui ont acheté ces produits se sont vus communiquer personnellement de les rapatrier au magasin ou de consulter un médecin en cas de symptômes détectés. Migros annonçait dans son communiqué que dans certains cas isolés, leur consommation pourrait déclencher des symptômes semblables à ceux de la grippe (fièvre, maux de tête, nausées). L’entreprise conseille donc aux femmes enceintes et aux personnes souffrant d’une déficience immunitaire de consulter un médecin sans tarder si elles présentent ces symptômes après avoir consommé ces produits.

De son côté, la Coop ne fait pas mention des risques encourus par les clients dans son communiqué. Il est seulement demandé de ne pas consommer la marchandise et de la rapporter en magasin pour être remboursé.

À savoir que la bactérie Listeria monocytogenes provoque la listériose, une maladie infectieuse à laquelle sont particulièrement sensibles les personnes âgées et les personnes immunodéprimées. Cette bactérie peut provoquer des fausses couches chez la femme enceinte.


Qui prend en charge les coûts ?

Se pose alors la question du coût médical: le citoyen neuchâtelois, en plus d’avoir consommé un produit qui est peut-être contaminé, doit-il s’acquitter des frais médicaux ? Contactée, la Migros avance que si le consommateur se rend chez le médecin alors qu’il ne présente aucun des symptômes, les frais seront à sa charge. Toutefois, si une trace de la bactérie ou des signes de maladie correspondants sont avérés par un thérapeute, la caisse-maladie du client devra contacter le distributeur pour demander un remboursement.

Le porte-parole du géant orange avance tout de même qu’il s’agit d’un des seuls exemples où des frais médicaux pourraient être pris en charge. Les rappels pour des bactéries autres que la Listeria ne sont pas tous sujets à une rétribution.

En cas de demande de compensation financière, le géant orange rentre en ligne de compte comme ceci :

« Sur la base des dispositions légales relatives à l’assurance-maladie obligatoire (LaMal du 18 mars 1994) et à l’assurance-accidents obligatoire (LAA du 20 mars 1981), ce sont les prestataires de service de ces dernières qui sont en charge de vous fournir les prestations légales. Nous vous prions donc de contacter directement votre caisse maladie ou accidents. Celle-ci pourra ensuite recourir contre l’assurance de Migros. Notre service des assurances a été informé de la situation.

Votre assurance examinera la situation et se retournera, le cas échéant, contre nous ou contre le fabricant du produit. Sur soumission d’une demande de recours, l’assurance de responsabilité civile de notre entreprise s’occupera de votre demande. Si vous êtes assuré(e) contre les accidents auprès de votre caisse maladie, vous devrez, dans certains cas, participer aux frais sous forme d’une franchise / quote-part. Une fois le traitement terminé, vous pourrez nous présenter ces coûts pour remboursement. »

Finalement, à la question de savoir si les clients ayant subi des préjudices de santé sont dédommagés par dommages et intérêts ou par compensation, la Migros avance : « qu’elle procède au cas par cas. Le ticket doit être transmis au département des assurances ».


La FRC approuve

Selon la Fédération romande des consommateurs, Migros semble assumer ses responsabilités. Pour le responsable santé de l’association, le géant orange fait en sorte : « que les conséquences sanitaires de leur défaillance n’engendrent aucun coût financier pour les personnes contaminées ». Toutefois, la FRC avance que certains assurés verront leur charge administrative augmenter tout comme le délai d’attente concernant le remboursement.

Par contre, un doute subsiste pour la FRC. Elle se demande si l'entreprise rentre aussi en matière en cas de préjudices liés aux problèmes de santé (comme des annulations d'activités prévues de longue date ou des absences). Pour l’association: « le dédommagement devrait se faire en espèce et couvrir l’entier du dommage. » /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes