De Neuchâtel à la fashion week de Vancouver grâce à Instagram

Être découvert par hasard sur les réseaux sociaux, c’est le rêve de tout artiste. La brodeuse ...
De Neuchâtel à la fashion week de Vancouver grâce à Instagram

Être découvert par hasard sur les réseaux sociaux, c’est le rêve de tout artiste. La brodeuse neuchâteloise Emmanuelle Perriard a été invitée à participer à la fashion week de Vancouver grâce à son compte Instagram

Emmanuelle Perriard confectionne ses « bijoux de cols » dans sa boutique située à Neuchâtel. Emmanuelle Perriard confectionne ses « bijoux de cols » dans sa boutique située à Neuchâtel.

C’est le rêve de tout créateur. Repérée sur Instagram, la brodeuse neuchâteloise Emmanuelle Perriard a été invitée à la fashion week de Vancouver. L’événement qui se tient à partir du 19 mars au Canada réunit une soixantaine de jeunes créateurs venus du monde entier. Cette fashion week qui a lieu pour la 33e fois est un tremplin pour entrer dans le monde parfois très fermé de la mode. En cas de succès, l'événement peut être une porte d'entrée pour les prestigieuses fashion weeks de Paris, Londres, Milan ou New-York.

Pour Emmanuelle Perriard, cette invitation était tellement inattendue qu’elle en a conclu à un canular. C'est seulement après un appel téléphonique qu’elle a compris que la manifestation souhaitait absolument la voir exposer ses créations. À Vancouver, la jeune artiste présentera donc neuf tenues avec ses pièces maîtresses qui sont des accessoires de col brodés.

Ce bijou de col brodé est fait de plastique. Ce bijou de col brodé est fait de plastique.

La créatrice ne s'attendait pas à être invitée à la fashion week :

Opticienne de métier

Mais plus incroyable encore, la jeune femme de 35 ans qui est opticienne de métier n’a pas suivi de cursus traditionnel dans la mode. Par passion, elle s’est lancée dans la confection de broderie haute couture depuis quelques années après avoir pris des leçons en France, à Lyon. Avec ses pièces faites à la main, elle souhaite boycotter la fast fashion à l’instar du fast-food pour mettre en avant les arts textiles.

Pour cette fashion week, Emmanuelle Perriard a choisi le thème du plastique pour ses pièces. Les bijoux de col qui sont sa marque de fabrique sont faits de plastique recyclé embelli avec des perles, des paillettes et d’autres éléments. Avec l’utilisation de ce matériel, la créatrice souhaite véhiculer un message quant à sa surconsommation sur la planète et aux relations humaines qui deviennent elles aussi superficielles : « comme le plastique ».

Si la jeune femme se rend à la fashion week de Vancouver sans grandes attentes, elle espère tout de même que ce tremplin lui ouvrira de nouvelles portes. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus