La jeunesse s’organise pour le climat

Environ 250 jeunes sont réunis à Berne tout au long du week-end pour planifier les prochaines ...
La jeunesse s’organise pour le climat

Environ 250 jeunes sont réunis à Berne tout au long du week-end pour planifier les prochaines actions du mouvement Grève suisse pour le climat. Le témoignage d’une lycéenne de La Chaux-de-Fonds

Plus de 1'000 jeunes étaient montés au Château de Neuchâtel le 18 janvier pour faire part de leurs revendications climatiques aux autorités. Plus de 1'000 jeunes étaient montés au Château de Neuchâtel le 18 janvier pour faire part de leurs revendications climatiques aux autorités.

Un week-end pour réfléchir à l’avenir du mouvement Grève suisse pour le climat. Environ 250 jeunes, venus de toute la Suisse, se sont réunis samedi et dimanche à Berne pour planifier les prochaines actions de cette entité qui a déjà mobilisé des milliers de personnes, principalement des jeunes, à plusieurs reprises dans les rues du pays, dont celles de Neuchâtel le 18 janvier et le 2 février derniers. Les participants affinent aussi l’organisation du mouvement, encore en construction.

Paula Rouiller, élève de 17 ans au Lycée Blaise-Cendrars à La Chaux-de-Fonds, a participé à ces deux jours de discussions :

À l’issue de ce rassemblement, de nouvelles revendications pourraient s’ajouter à celles déjà existantes, notamment sur la thématique d’une justice climatique. Pour l’heure, le mouvement demande principalement que la Suisse décrète un état d’urgence climatique et qu’elle arrive à un bilan d’émissions de gaz à effet de serre nul d’ici 2030.

Dans le canton de Neuchâtel, une nouvelle grève pour le climat est d’ores et déjà prévue le 15 mars. /sbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus