Enseignant licencié à Neuchâtel : les mesures prises étaient insuffisantes

Le Conseil communal de Neuchâtel tire les leçons de l’affaire de l’enseignant licencié en mai ...
Enseignant licencié à Neuchâtel : les mesures prises étaient insuffisantes

Le Conseil communal de Neuchâtel tire les leçons de l’affaire de l’enseignant licencié en mai 2018

L'affaire de l'enseignant licencié avait éclaté en mai dernier. L'affaire de l'enseignant licencié avait éclaté en mai dernier.

Les signaux d’alarme auraient dû être entendus. Dans un communiqué, le Conseil communal de Neuchâtel fait son mea culpa dans l’affaire de l’enseignant licencié en mai 2018.

La commission d’enquête administrative mise sur pied après les faits a remis son rapport lundi. Elle conclut qu’on ne peut reprocher à la Direction des écoles ni à la Commission scolaire de ne pas avoir pris de mesures après les premiers événements entre 2003 et 2005. Les décisions prises à l’époque pour protéger les enfants avaient été invalidées par la suite par l’autorité cantonale.

Le Conseil communal prend note de ces conclusions mais regrette que les signaux répétés, entre 2003 et 2005 puis en 2009 et 2010, concernant les agissements de cet enseignant n’aient pas conduit à un nouvel avertissement ou à une suspension, voire à l’ouverture d’une enquête pénale.

Désormais, la Ville de Neuchâtel exige un extrait spécial du casier judiciaire pour tout le personnel des structures d’accueil pré et parascolaire. /comm-mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus