L'initiative pour une école "plus équitable" n'a pas abouti

Les syndicats d'enseignants neuchâtelois SSP et SAEN, ainsi que la Fédération des associations ...
L'initiative pour une école "plus équitable" n'a pas abouti

Les syndicats d'enseignants neuchâtelois SSP et SAEN, ainsi que la Fédération des associations de parents d'élèves annoncent le non-aboutissement de l'initiative "Pour une école équitable et efficiente". Les initiants devaient recueillir 4500 signatures jusqu'au 11 février

Les Neuchâtelois ne se prononceront pas sur le système scolaire. (Photo d'illustration) Les Neuchâtelois ne se prononceront pas sur le système scolaire. (Photo d'illustration)

L'initiative neuchâteloise "Pour une école équitable et efficiente" est enterrée. Les syndicats d'enseignants SSP et SAEN, ainsi que la Fédération des associations de parents d'élèves (FAPEN) n’ont pas réussi à récolter un nombre suffisant de signatures. Ils devaient en recueillir 4500 jusqu'au 11 février.

Lancée le 14 août 2018, l’initiative a ouvert le débat sur la problématique de l’organisation de l’école neuchâteloise, l’une des plus onéreuses de Suisse en raison d’une structure plus complexe depuis sa régionalisation en 2012. Pour rappel, l’école avait alors été divisée en cercles scolaires communaux ou intercommunaux, amenant à la création de sept entités, chacune avec sa direction placée sous autorité communale.

Bien que la question soulevée par les syndicats ait sensibilisé tant le public que les milieux politiques, le texte s'est heurté à la défiance des enseignants vis-à-vis du Canton.

Les explications de la secrétaire syndicale du SSP, Claude Grimm

Les initiants ne baissent cependant pas les bras. Ils disent vouloir continuer de s’engager sur la question de l’organisation des écoles neuchâteloises par d’autres biais.  /comm-ATS-rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus