Incendie d’Auvernier : la prévenue fait appel

La citoyenne d’Auvernier reconnue coupable d’incendie par négligence en décembre a décidé ce ...
Incendie d’Auvernier : la prévenue fait appel

La citoyenne d’Auvernier reconnue coupable d’incendie par négligence en décembre a décidé ce jeudi de faire recours au Tribunal cantonal.

En mars 2017, deux bâtiments partaient en fumée dans le centre historique d'Auvernier. En mars 2017, deux bâtiments partaient en fumée dans le centre historique d'Auvernier.

L’avocate de la prévenue avait fait part de « sa volonté » de faire appel en première instance. Aujourd’hui, Céline Vara confirme faire appel du jugement à l’encontre de sa cliente, reconnue coupable d’incendie par négligence. La décision a été prise ce jeudi. En mars 2017, deux maisons d’Auvernier étaient parties en fumée en raison de bougies mal éteintes selon la Tribunal de police de Neuchâtel.

Une version contestée par l’avocate de la prévenue. Cette dernière est persuadée d’avoir éteint les chandelles. Du coup, « on ne peut pas être certain qu’elle soit responsable de l’incendie ». Et le doute doit profiter à l’accusée.

Une fois l’appel déposé la semaine prochaine, le Tribunal cantonal devra se saisir de l’affaire. Céline Vara espère que le dossier aura avancé d’ici cet été.

En décembre, le Tribunal de Police à Neuchâtel avait reconnu la prévenue coupable d’incendie par négligence, mais avait renoncé à toute sanction, puisqu’elle avait tout perdu dans les flammes. Une négligence, qualifiée de « petite » par la juge, mais lourde de conséquences : les dégâts se montent à plus de 2,2 millions de francs. /aju


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus