4 à 6 ans de prison pour les trafiquants de drogue

Six hommes comparaissaient depuis lundi devant le Tribunal pénal de première instance à Porrentruy ...
4 à 6 ans de prison pour les trafiquants de drogue

Six hommes comparaissaient depuis lundi devant le Tribunal pénal de première instance à Porrentruy pour des infractions à la loi fédérale sur les stupéfiants. Ils écopent tous de prison ferme

Le verdict est tombé : les six hommes qui comparaissaient depuis lundi devant le Tribunal pénal de première instance à Porrentruy sont coupables de trafic de drogue. Des faits commis notamment dans le Jura mais aussi le Jura bernois, à Neuchâtel ou encore à Bienne. Ces trafiquants importaient notamment des drogues dures des Pays-Bas et de Belgique pour les revendre en Suisse.


Rapport fouillé et accablant

Pour rendre son verdict, le tribunal s’est surtout appuyé sur le rapport de la brigade des stupéfiants, un document précis, clair et fouillé qui fournit indices et preuves, selon les juges. Ces-derniers retiennent la notion d’une bande organisée, hierarchisée qui vivait essentiellement de son trafic.

Plus de 15 kilos de drogues dures saisis, c’est tout simplement l’une des plus grosses prises dans le Jura : de la cocaïne, des amphétamines, ces drogues trafiquées dont l’un des prévenus est d’ailleurs devenu malade... Des produits d’une grande dangerosité « que vous avez écoulé chez nous », a lâché la juge Corinne Suter. Seul le chauffeur de la bande, un homme de 64 ans, s’en tire avec une peine amoindrie de 36 mois dont 26 avec sursis.

Les peines les plus lourdes reviennent au chef du clan, qui a continué à tirer les ficelles par téléphone une fois en prison, et à son bras droit par ailleurs auteur de violences avec arme sur une automobiliste .


Une des plus grosses affaires de stup' de la région

Les peines sont cependant inférieures à ce qu’avait demandé le Ministère public, à savoir 8 ans de prison ferme pour les cas les plus graves. Les faits les moins étayés n’ont pas été retenus et les bénéfices du trafic, estimés dans l’accusation à plus de 100'000 francs, ont aussi été nettement revus à la baisse.

Cela n’en demeure pas moins l’une des plus grosses affaires de trafic de drogue de la région. Une affaire exagérée, comme son jugement, selon les avocats de la défense. /jpi-cto

Me Charles Poupon, avocat du "chef de la bande", peine à digérer ce jugement


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus