Jean-Jacques Wenger à la tête des Ateliers Phénix

Jean-Jacques Wenger, l’ancien directeur de la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel ...
Jean-Jacques Wenger à la tête des Ateliers Phénix

L’ancien directeur de la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat (LNM) a été engagé comme nouveau directeur de l’association de réinsertion professionnelle

Jean-Jacques Wenger (image d'archives) Jean-Jacques Wenger (image d'archives)

Une nomination qui va en surprendre plus d’un. Jean-Jacques Wenger, l'ancien directeur de la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat (LNM), a été choisi par l'Association Phénix pour diriger ses ateliers de réinsertion professionnelle.

La décision nous a été confirmée ce vendredi par son président, Philippe Haeberli, et ce malgré les liens de Jean-Jacques Wenger avec l'affaire LNM lorsqu'il dirigeait la Société de navigation. Ce dernier entrera en fonction le 1er février pour une durée indéterminée.


Un choix risqué ?

Les Ateliers Phénix se disent conscients du passé de Jean-Jacques Wenger. Philippe Haeberli, qui est aussi député PLR au Grand Conseil, se défend d’ailleurs d’avoir opté pour un profil lié au Parti libéral-radical. Il précise que le groupe choisi pour s’occuper des postulations ne comportait aucune personne faisant de la politique… hormis Philippe Haeberli lui-même. Ce dernier affirme que sur la cinquantaine de dossiers reçus, celui de Jean-Jacques Wenger sortait largement du lot :

En outre, Philippe Haeberli assure que « plusieurs contacts ont été pris pour s’assurer qu’aucune affaire ne puisse éclater par surprise » à la suite de cette nomination.


La Ville de Neuchâtel prend acte

Cette nomination ne rappellera pas de bons souvenir à certains, notamment à la Ville de Neuchâtel qui subventionne annuellement les Ateliers Phénix. L'affaire LNM, à laquelle Jean-Jacques Wenger est directement lié, avait coûté son poste de conseiller communal à Olivier Arni.

Ainsi, Anne-Françoise Loup, conseillère communale en charge de l’action sociale, prend acte de cette décision, en rappelant que la Ville n’a pas compétence pour intervenir dans les choix stratégiques de l’association :

Le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel, qui a prévu de se réunir lundi, discutera de cette nomination une fois qu’elle lui aura été notifiée officiellement par l’association.


Une association soutenue par les pouvoirs publics

Les Ateliers Phénix sont une association indépendante ayant vu le jour en 1989. « Elle est active, par le biais d’ateliers de production, dans les domaines de l’intégration professionnelle et d’insertion sociale de personnes adultes de tout âge au bénéfice du chômage, des mesures d’intégration professionnelles, de l’aide sociale ou d’un statut de réfugié, et ayant des capacités d’intégrer le marché du travail durablement », peut-on lire sur leur site. La Ville de Neuchâtel subventionne l'association à hauteur de 30'000 francs par année, sur un budget total de 1,5 million francs. /dsa



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus