Micro centre culturel aux Planchettes

La cabine téléphonique des Planchettes sauvée de la disparition. Ses deux mètres cubes ont ...
Micro centre culturel aux Planchettes

La cabine téléphonique des Planchettes sauvée de la disparition. Ses deux mètres cubes ont été transformés en mini centre culturel. Depuis mi-décembre, ils abritent une bibliothèque



Le comité de Le comité de "Chasse-moineaux et attrape-nigauds", qui organise le sentier des épouvantails aux Planchettes, a décidé de transformer la cabine téléphonique du village en petit centre culturel. Depuis mi-décembre, il abrite la Biblio Puce. (De gauche à droite : Marianne Guignard, Magali Lehmann Meyrat et Alain Meyrat)

La nature n’aime pas le vide, parait-il. Avec la culture, c’est un peu pareil. Chaque mètre cube est bon à prendre. La preuve aux Planchettes. Depuis mi-décembre, l’unique cabine téléphonique du village, vouée à disparaître car devenue obsolète, s’est transformée en centre culturel. Sans doute le plus petit du pays.

C’est le comité d’organisation du sentier des épouvantails qui a décidé de sauver cette infrastructure. Depuis mi-décembre, elle accueille la Biblio Puce : 200 livres mis à disposition du public. Une menuisière du village a réalisé des rayonnages amovibles, dont un est réservé pour les ouvrages destinés aux enfants.

Depuis vendredi, la cabine abrite également une exposition de dessins, réalisés par les élèves de l’école du village.

Les responsables fourmillent d’idées pour faire vivre ce lieu insolite. Celles des villageois sont également les bienvenues. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus