Coup d’œil sur 2019 : la ligne directe

Le financement de la ligne ferroviaire directe entre le Haut et le Bas est l’un des enjeux ...
Coup d’œil sur 2019 : la ligne directe

Le financement de la ligne ferroviaire directe entre le Haut et le Bas est l’un des enjeux majeurs de l’année 2019 : éclairage

Le financement d’une ligne ferroviaire directe entre le Haut et le Bas du canton de Neuchâtel est en des enjeux majeurs de l’année 2019. Fin octobre dernier, le Conseil fédéral a présenté son message au Parlement pour le plan d’investissement 2030-2035 pour les infrastructures ferroviaires (PRODES). Le gouvernement se disait prêt à allouer une enveloppe globale de 11,9 milliards de francs. Dont 850 millions pour rénover la ligne historique actuelle entre Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds et Le Locle. Il manque 250 millions pour réaliser une ligne ferroviaire directe. Le canton de Neuchâtel espère convaincre Berne de mettre la différence. Il a en tout cas déjà pris les devants en proposant de convertir le crédit de 110 millions de francs destiné au préfinancement des travaux en un cofinancement cantonal en faveur de la ligne directe.

En 2019, la balle est dans le camp du Parlement fédéral qui pourrait gonfler l’enveloppe PRODES et ainsi décider de construire une véritable ligne directe entre le Haut et le Bas du canton. Pour cela, le conseiller national Jacques-André Maire espère nouer des alliances sous la Coupole

La commission des transports du conseil des Etats se prononcera sur le dossier PRODES le 31 janvier. Le dossier pourrait déjà être traité par le Conseil des Etats lors de la session de printemps qui se tient dès le 4 mars. /réd


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus