Dans le rétro : Olivier Arni blanchi

L’ancien conseiller communal de la Ville de Neuchâtel ne s’est pas rendu coupable de faux dans ...
Dans le rétro : Olivier Arni blanchi

L’ancien conseiller communal de la Ville de Neuchâtel ne s’est pas rendu coupable de faux dans les titres dans l’affaire de la LNM. La justice a rendu son verdict en août

Olivier Arni dans le studio de la Matinale RTN au lendemain de cette décision. Olivier Arni dans le studio de la Matinale RTN au lendemain de cette décision.

Olivier Arni peut respirer. La justice neuchâteloise le blanchit au mois d’août de la prévention de faux dans les titres. C’est le sujet retenu dans le cadre de notre rétrospective de fin d’année. L’ancien conseiller communal de Neuchâtel et ancien président de la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et de Morat était sous le coup d’une enquête après avoir octroyé une augmentation de salaire antidatée à l’ancien directeur de la LNM. Pour le procureur général, la gestion de la LNM et de sa filiale Cap Gourmand n’était pas toujours parfaitement stricte. Mais le document portant sur l’augmentation de salaire incriminée était valable. Pierre Aubert:

Olivier Arni est blanchi par la justice. Mais cette affaire lui a coûté sa place de conseiller communal en Ville de Neuchâtel, puisqu’il a décidé de démissionner. Un choix qu’il ne regrette pas. Olivier Arni:

L’ancien directeur de la LNM, Jean-Jacques Wenger, est de son côté reconnu coupable d’acte de gestion déloyale pour s’être octroyé seul une prime en 2009 qu’il avait dû rembourser ensuite. /red


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus