L’usine électrique devient la brasserie de l’Avenir

Des bières made in La Chaux-de-Fonds. La Ville et Viteos ont conclu la vente de l’ancienne ...
L’usine électrique devient la brasserie de l’Avenir

Des bières made in La Chaux-de-Fonds. La Ville et Viteos ont conclu la vente de l’ancienne usine électrique à un brasseur zurichois. Elle deviendra la brasserie de l’Avenir

Un brasseur zurichois s'installe à l'ancienne usine électrique de La Chaux-de-Fonds. Un brasseur zurichois s'installe à l'ancienne usine électrique de La Chaux-de-Fonds.

La brasserie de l’Avenir, c’est le nom que portera désormais l’ancienne usine électrique de La Chaux-de-Fonds. La Ville qui possédait le terrain et Viteos propriétaire du bâtiment ont conclu un accord dont le montant est frappé du sceau de la confidentialité avec le brasseur zurichois Adrien Weber. Ce qu’on sait, c’est que la ville réalise au passage un bénéfice de 1,9 millions de francs. Et la conseillère communale en charge des finances assure que le patrimoine n’a pas été bradé.

Avant l’été, on devrait pouvoir déguster les bières de la brasserie artisanale de l’Avenir. On ne les trouvera pas à la vente en grande surface, mais sur place et auprès des hôteliers et restaurateurs qui les auront ajoutées à leur carte.

Pour correspondre à sa nouvelle affectation, le bâtiment de l’ancienne usine électrique subira très peu de transformations. Un quai de chargement sera notamment construit sur le côté ouest. La façade, l’horloge et la cheminée resteront intactes.

Une fois en fonction, la brasserie offrira 4 postes de travail et devrait être ouverte au public une fois par semaine pour des visites guidées. L’occasion pour la population de découvrir l’intérieur du bâtiment, relativement peu accessible jusqu’ici. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus