Val-de-Ruz dans le rouge

Le budget 2019 de Val-de-Ruz affiche un déficit de 5 millions de francs avant prélèvement dans ...
Val-de-Ruz dans le rouge

Le budget 2019 de Val-de-Ruz affiche un déficit de 5 millions de francs avant prélèvement dans la réserve de politique conjoncturelle. Les employés communaux travailleront plus pour un salaire identique et les investissements ne dépasseront pas 8,9 millions de francs

Avec un budget déficitaire à hauteur de 5 millions de francs, les prévisions ne sont pas au beau fixe à Val-de-Ruz. (photo d'archives) Avec un budget déficitaire à hauteur de 5 millions de francs, les prévisions ne sont pas au beau fixe à Val-de-Ruz. (photo d'archives)

Un budget 2019 déficitaire à hauteur de 5 millions de francs à Val-de-Ruz, 2,1 millions une fois la réserve de politique conjoncturelle ponctionnée. Conséquences, les investissements vont fortement baisser pour permettre à la commune de rester dans les mécanismes du frein à l’endettement.

Dans son rapport au Conseil général, l’exécutif demande de faire preuve de patience, notamment en regard du dossier de la péréquation intercommunale en cours de refonte et qui devrait être favorable à Val-de-Ruz. La commune pourrait voir une amélioration d’environ 4 millions de francs dès l’exercice 2020.

En plus des mesures déjà annoncées en cours d’année, suppression du financement communal de la ligne de bus 421, démission du Bibliobus, gel des camps blancs, adaptation de la journée des ainés et diminution linéaire de 10% des subventions accordées aux sociétés locales, l’exécutif a prévu d’autres économies.

Les employés communaux devront faire avec une baisse de l’allocation complémentaire pour enfants et une augmentation du temps de travail hebdomadaire de 40 à 41 heures. Grâce à l’apport d’un échelon supplémentaire décidé par le Conseil communal, les conditions salariales devraient être maintenues.

La réorganisation de certaines unités administratives et des postes momentanément non repourvus permettent une baisse cumulée de 1,25 emploi plein temps.

Au niveau des impôts, ceux des personnes morales ont été estimés pour l’an prochain à 1 million de francs. Une amélioration de 300'000 francs en regard des derniers chiffres fournis par le service cantonal des contributions.

En revanche, le Conseil communal prévoit une stagnation, voire une légère baisse concernant les recettes fiscales des personnes physiques qui s’élèveront, selon les prévisions, à 35 millions de francs.

Au chapitre des investissements, l’exécutif a décidé de repousser de nombreux projets. Les travaux prévus sur 2019 devraient se monter à 9 millions de francs, dont 6,7 millions à charge de la commune.

Le Conseil général se prononcera sur ce budget à l’occasion de sa séance du 17 décembre. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus