Quand le foodtruck se met au chaud pour l’hiver

Le Chaux-de-Fonnier Loïc Liechti, propriétaire d’une entreprise de foodtrucks active dans la ...
Quand le foodtruck se met au chaud pour l’hiver

Le Chaux-de-Fonnier Loïc Liechti, propriétaire d’une entreprise de foodtrucks active dans la fabrication de pâtes fraîches va ouvrir un restaurant en parallèle. Un modèle qui doit lui permettre de faire tourner son entreprise en période hivernale

Loïc Liechti dans les locaux de son nouveau restaurant à La Chaux-de-Fonds. Loïc Liechti dans les locaux de son nouveau restaurant à La Chaux-de-Fonds.

Un propriétaire de foodtrucks va poser les plaques de ses véhicules pour rallumer celles d’une cuisine d’un restaurant pour la mauvaise saison. Loïc Liechti, patron d’une entreprise de camions itinérants active dans la fabrication de pâtes fraîches a fait le pas de se lancer un nouveau défi. Un nouveau modèle économique en quelques sortes. D’ici quelques semaines, il va ouvrir un restaurant avec pignon sur rue à La Chaux-de-Fonds en parallèle de son parc de foodtrucks.

Stabilité. C’est le mot qui vient à la bouche de Loïc Liechti en évoquant ce nouveau défi, lorsqu’il nous reçoit dans ses nouveaux locaux encore en travaux. Après plusieurs défis professionnels dans des grandes tables du pays, de son restaurant, il en rêvait. Et il y a selon lui plusieurs avantages par rapport aux tournées qu’il effectue l’été :

Loïc Liechti entend maintenir ses deux activités en parallèle, tout en mettant un peu plus l’accent sur le restaurant l’hiver et sur ses camions en été.

Il doit désormais faire face aux exigences d’hygiène d’un restaurant, un peu plus pointilleuses que celle d’un foodtruck, même si les contrôles sont selon lui plus fréquents sur la route que dans une cuisine. Son nouveau défi commencera une fois que toutes les autorisations nécessaires lui seront délivrées. /lre


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus