Amertume et colère au lendemain de l’incendie du Locle

Un fourgon postal datant de 1940 a été complètement détruit par les flammes mercredi soir au ...
Amertume et colère au lendemain de l’incendie du Locle

Un fourgon postal datant de 1940 a été complètement détruit par les flammes mercredi soir au dépôt de La Douanière. Un site régulièrement visé par des malfrats

Il ne reste pas grand chose du double wagon, modèle 2D2, parti en fumée mercredi soir. Il ne reste pas grand chose du double wagon, modèle 2D2, parti en fumée mercredi soir.

C’est un bout de l’histoire ferroviaire qui est parti en fumé mercredi soir au Locle. Un fourgon postal datant de 1940 et dernier de sa série a été détruit par l’incendie ayant touché le dépôt de La Douanière. Un suspect a été interpellé par la police et une enquête a été ouverte.

Pour l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Ferroviaire des Montagnes Neuchâteloises (ASPFMN), qui exploite le dépôt, c’est la consternation. Ce n’est pas la première fois que des personnes mal intentionnées pénètrent sur le site et plusieurs vitres ont été brisées ces derniers temps. Pour le président de l’Association, Christophe Bachmann, c’en est assez. Il déplore le fait que les auteurs ne soient que rarement identifiés ou que les peines soient trop clémentes.

Une des solutions évoquées serait d’installer des barrières. Un projet néanmoins coûteux. L’ASPFMN désire à présent en parler avec les Autorités. L’installation de caméras de surveillance est aussi une des possibilités évoquées.

Il y a 10 ans, l’Association avait essayé de mettre la zone à ban, mais cette requête avait été refusée. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus