Bilan positif pour le contournement Est de Bienne

Le contournement Est de Bienne par l'A5 porte ses fruits. Une année après sa mise en service ...
Bilan positif pour le contournement Est de Bienne

Le contournement Est de Bienne par l'A5 porte ses fruits. Une année après sa mise en service, la mesure a permis « un délestage du trafic routier », a relevé l'Association seeland.biel/bienne

 Le contournement de la ville de Bienne semble atteindre les objectifs. (Image : Archives). Le contournement de la ville de Bienne semble atteindre les objectifs. (Image : Archives).

Des satisfactions autour du contournement Est de Bienne. L'autoroute absorbe désormais « une partie importante du trafic de transit et du trafic régional », soit quelque 35'000 véhicules par jour, a expliqué vendredi seeland.biel/bienne dans un communiqué. Le trafic a certes augmenté sur les axes menant aux jonctions autoroutières, mais la surcharge « n'a pas été aussi importante que redouté », a noté l'association.

Comme attendu, le délestage le plus important a été enregistré à l'est et au sud de Bienne. Mais l'ensemble de la région en a aussi profité, à l'image de la route principale entre Büren an der Aare et Lyss.

Le contournement Est de Bienne a été mis en service le 27 octobre 2017. Ce nouveau tronçon permet désormais aux automobilistes du canton du Jura et du Jura bernois de rejoindre Berne sans quitter l'autoroute, évitant la traversée de Bienne et de ses embouteillages.

La construction de ce tronçon, long de près 5 km, a coûté 1,2 milliard de francs. Les travaux ont duré une dizaine d'années.


À l'Ouest, de nombreuses oppositions

Si ce nouveau tronçon à l'Est donne satisfaction, le projet de contournement par l'Ouest de Bienne suscite de nombreuses contestations. Les opposants estiment que ce tracé va défigurer le centre-ville avec deux jonctions à ciel ouvert. Ils privilégient une idée alternative proposant la construction d'un tunnel longeant le lac et la gare.

L'examen d'un nouveau scénario paraît toutefois très peu probable. Le Conseil-exécutif bernois et les responsables de l'Office fédéral des routes (OFROU) ne sont pas disposés à financer une nouvelle planification qui coûterait des millions et retarderait davantage encore le désengorgement de la ville de Bienne.

L'ouverture des 2,3 km du contournement Ouest n'est pas prévue avant 2035. Les coûts du tracé officiel adopté par l'OFROU sont budgétisés à quelque 2,2 milliards de francs. /ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus