Peseux appelle au calme

Le Conseil communal demande aux autres communes concernées par la fusion soumise aux Subiéreux ...
Peseux appelle au calme

Le Conseil communal demande aux autres communes concernées par la fusion soumise aux Subiéreux le 25 novembre de faire preuve de réserve. Il conteste aussi le fait que le Conseil général appelle à voter oui à la fusion

Le Conseil communal de Peseux demande de ne pas céder à la propagande dans le cadre de la votation sur la fusion Neuchâtel-ouest soumise au peuple le 25 novembre. L’exécutif fait notamment référence à un tous-ménages du comité profusion qui relève que le Conseil général appelle à voter oui. Pour l’exécutif, cette affirmation est fausse : le législatif n’a pas donné de mot d’ordre. Il s’est limité à faire part de son soutien au regroupement des communes de Corcelles-Cormondrèche, Valangin et Neuchâtel. D’ailleurs, le Conseil communal déplore également la prise de position de ces trois communes dans la votation.

Reste que cet appel à la retenue n’est pas le seul fait de cette campagne. Comme le révélait Arcinfo il y a plusieurs semaines, le Conseil communal s’est fait remonter les bretelles après que le comité anti-fusion a utilisé des bulletins de versements libellés au nom des autorités subérieuses. Ces autorités ont tenu à nous préciser par courriel que ces mêmes bulletins avaient déjà circulé lors de la première votation en 2016, sans que cela ne suscite aucun commentaire. Elles ajoutent toutefois que cet automne « le Conseil communal a ordonné le retrait immédiat de ces bulletins de versement, par lettre du 3 octobre 2018, dans la mesure où la mention pouvait porter à la confusion et laisser croire que c’est la Commune de Peseux  en tant que collectivité qui diffusait ce document ». /sma

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus