L’Aiguille d’or reste dans le Val-de-Travers

La maison Bovet, établie au château de Môtiers, dans le Jura bernois et à Genève, a remporté ...
L’Aiguille d’or reste dans le Val-de-Travers

La maison Bovet, établie au château de Môtiers, dans le Jura bernois et à Genève, a remporté le Grand Prix de l’Aiguille d’or lors du 18e Grand Prix d’horlogerie de Genève

Les lauréats du 18e Grand Prix d'horlogerie de Genève. Les lauréats du 18e Grand Prix d'horlogerie de Genève.

Le patron de la maison Bovet 1822, Pascal Raffy, peut être fier. Sa montre Récital 22 Grand Récital a remporté le Grand Prix de l’Aiguille d’or, la plus prestigieuse récompense décernée lors du 18e Grand Prix d’horlogerie de Genève. La cérémonie s’est déroulée vendredi soir sur les bords du lac Léman.

L’entreprise Bovet est installée dans le château de Môtiers dans le Val-de-Travers, dans le Jura bernois et à Genève. L’année dernière, c’est la maison Chopard, implantée notamment à Fleurier, qui avait remporté l’Aiguille d’or et l’année d’avant, le prix était revenu à la marque Ferdinand-Berthoud, également établie à Fleurier.

Le palmarès du 18eGrand Prix d’horlogerie de Genève a permis de récompenser d’autres créations issues du savoir-faire neuchâtelois : le Prix de l'exception mécanique revient à la Grande Sonnerie de Greubel Forsey et Chanel a reçu le Prix de la montre dame pour sa Boy-friend squelette. Hermès, qui compte une manufacture au Noirmont et une entité à Brügg près de Bienne, a raflé deux prix.

Le Prix spécial du jury a été décerné à Jean-Claude Biver, qui a reçu une standing ovation de la part des près de 500 personnes réunies pour l’événement. /msa

Pascal Raffy, patron de la maison Bovet


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus