Camping de Gampelen fermé fin 2024

Le camping de Gampelen devra quitter la réserve naturelle du Fanel fin 2024. Le canton de Berne ...
Camping de Gampelen fermé fin 2024

Le camping de Gampelen devra quitter la réserve naturelle du Fanel fin 2024. Le canton de Berne l’a annoncé jeudi dans un communiqué

Le camping de Gampelen se trouve dans la réserve naturelle du Fanel, sur les rives du lac de Neuchâtel. (photo: archives) Le camping de Gampelen se trouve dans la réserve naturelle du Fanel, sur les rives du lac de Neuchâtel. (photo: archives)

Le camping de Gampelen devra changer d’endroit fin 2024. Le canton de Berne a confirmé jeudi qu’il ne renouvellerait pas le droit de superficie accordé au Touring Club Suisse, qui exploite le terrain situé dans la réserve naturelle du Fanel, sur les rives du lac de Neuchâtel. Il laissera toutefois le temps au TCS de se retourner et l’aidera à trouver un nouvel emplacement. Un délai de six ans a été accordé après discussion avec les associations de protection de la nature et l’exploitant.

 

Cette annonce met fin à un long bras de fer entre le canton de Berne et les protecteurs de la nature et du paysage. En 2016, les autorités annonçaient en effet une prolongation d’exploitation jusqu’en 2054 au profit du TCS, ce qui avait fait bondir les opposants. Quatre associations avaient d’ailleurs accusé le canton de contourner les lois fédérales de protection de la nature, de la forêt et de l’environnement. En décembre dernier, le Tribunal administratif fédéral a tranché et ordonné au gouvernement bernois de s’assurer que le camping respecte toutes les directives en vigueur avant de prolonger ses contrats de bail avec le TCS.

 

Dans un communiqué diffusé jeudi, le canton explique qu’il est hors de question de laisser le camping dans la réserve naturelle du Fanel. Il précise toutefois qu’il n’était pas possible de planifier une fermeture pour la fin de l’année. Les parties se sont donc entendues sur un délai à fin 2024. Les infrastructures devront ensuite être démantelées. Cet accord permettra au TCS de déplacer son camping sans compromettre son exploitation, tout en pouvant compter sur l’aide du canton pour trouver un nouveau site. La zone de baignade qui se trouve dans la réserve naturelle restera quant à elle ouverte.

 

Le canton de Berne s’est par ailleurs engagé à procéder à une renaturation du reste du terrain de camping, à l’exception de la zone d’utilité publique, d’une installation sanitaire et d’une station de pompage. Il revalorisera aussi la réserve naturelle. Cette renaturation devrait être mise en œuvre dès 2026, pour autant que les finances le permettent. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus