Révision de la loi sur Nomad plébiscitée

Mardi, le Grand Conseil neuchâtelois a renouvelé le cautionnement de l'institution de soins ...
Révision de la loi sur Nomad plébiscitée

Mardi, le Grand Conseil neuchâtelois a renouvelé le cautionnement de l'institution de soins à domicile. Il a en outre décidé de suivre le Conseil d'Etat concernant la redéfinition de ses activités pour correspondre au droit fédéral

Le Grand Conseil neuchâtelois soutient la modification de la loi sur NOMAD.

Une grande révision de l'institution de soins à domicile a été cautionnée mardi à l’unanimité par le législatif. D'ici 2019, il s'agit de mettre NOMAD en conformité par rapport au droit fédéral. Cette révision lancera une redéfinition et réorganisation de l'institution sous l’égide du Service de la santé publique avec des rôles plus limités. De cette manière, la loi sera conforme et respectueuse de la concurrence dans le domaine des soins.

Les premiers changements devraient intervenir au début du mois de janvier 2019. La rémunération de NOMAD se fera en fonction de son activité et son volume de prestation, et non avec un fonctionnement forfaitaire, comme c’était le cas précédemment. Association réseau orientation santé social (AROSS) assurera à l'avenir le rôle d'orientation et d'information des personnes de 65 ans et plus.

Le législatif a aussi décidé de renouveler le cautionnement qu’il accorde à l’institution soit 2 millions. /tho


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus