Philippe Raval démissionné ?

Président du Conseil communal de La Chaux-du-Milieu depuis 2013, Philippe Raval a quitté ses ...
Philippe Raval démissionné ?

Président du Conseil communal de La Chaux-du-Milieu depuis 2013, Philippe Raval a quitté ses fonctions à la fin du mois d’août. Ses collègues de l’exécutif lui auraient montré le chemin de la sortie

Philippe Raval a quitté ses fonctions au sein de l'exécutif de La Chaux-du-Milieu fin août. Philippe Raval a quitté ses fonctions au sein de l'exécutif de La Chaux-du-Milieu fin août.

Poussé vers la sortie par ses collègues, Philippe Raval n’est plus président ni même membre du Conseil communal de La Chaux-du-Milieu depuis la fin de mois d’août.

C’est un message vocal de ses pairs de l’exécutif, reçu le 23 août en soirée qui l’a décidé à jeter l’éponge. L’audio disait en substance, « si tu restes, nous on part ». Le divorce a été officiellement consommé le lendemain.

La nouvelle en a surpris plus d’un au village. Le principal intéressé dit d’ailleurs avoir reçu de nombreux messages. 

Sous la présidence de Philippe Raval, poste qu’il a occupé d’août 2013 à sa démission, la commune a consenti à des investissements à hauteur de 4 millions de francs : achat d’une forêt pour alimenter en partie le chauffage à distance, acquisition d’une ferme pour y faire des appartements, achat et mise en gérance d’un centre de vacances et d’un restaurant, réfection de la route qui traverse le village et construction de trottoirs. La liste n’est pas exhaustive.

Ces projets présentés collégialement, assure Philippe Raval, par l’exécutif au Conseil général de La Chaux-du-Milieu ont tous reçu l’aval du législatif.

Mais que reproche-t-on exactement au démissionnaire ? Ecoutez ce qu’en pense le principal intéressé, Philippe Raval :

Du côté des autorités exécutives de La Chaux-du-Milieu, c’est le silence radio. « On a décidé avec le Conseil communal que l’affaire était close et qu’on n’en parlait plus », nous a expliqué le nouveau président de commune, Michel Boucard.

Depuis le départ de Philippe Raval, les rangs de l’exécutif chaulier se sont regarnis. Les cinq sièges du Conseil communal sont occupé alors que jusqu’à fin août, les élus n’étaient que quatre à mener la barque. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus