Hausse moyenne de 3,1% des primes maladie pour Neuchâtel

Les primes maladies de l’assurance de base progressent en vue de l’année 2019. L’augmentation ...
Hausse moyenne de 3,1% des primes maladie pour Neuchâtel

Les primes maladie de l’assurance de base progressent en vue de l’année 2019. L’augmentation s’élève à 3,1% dans le canton de Neuchâtel, la deuxième plus forte au niveau national

Image: ldd Image: ldd

Les primes d’assurance maladie vont augmenter en moyenne de 3,1% à Neuchâtel. Les adultes dès 26 ans voient leurs primes augmenter d’en moyenne 4,4%, les primes des enfants s’élèveront de 3,7%. Les jeunes adultes, entre 18 et 25 ans, réaliseront des économies : les primes baissent drastiquement de 17,2% dans le canton. La hausse moyenne pour le canton s’élève à 3,1%, une des plus fortes du pays.

Ainsi, pour les adultes, la prime moyenne s’élèvera à 415,20 francs, soit une progression de 17,60 francs par mois par rapport à 2018. La prime moyenne des jeunes adultes s’élève à 293,70 francs et marque un recul important de 60,90 francs par mois par rapport à 2018. Concernant les enfants, elle se fixe à 111,30 francs soit une progression de 4,00 francs par mois.

Tous les changements par caisses maladie sont disponibles sur le site du canton.

Une baisse consécutive à une modification de la LAMal

La diminution de la prime moyenne des jeunes adultes ressort de la mise en œuvre au 1er janvier 2019 d’une modification de la LAMal, dont l’objectif est de réduire la charge financière des familles.

Cette baisse des primes des jeunes adultes induit des pertes de recettes que les assureurs ont dû répercuter sur les primes des adultes et des enfants. Le Canton de Neuchâtel est particulièrement concerné par ce transfert de financement, puisqu’Assura qui est très solidement représenté dans le canton, ne distinguait précédemment pas les primes adultes des primes jeunes adultes. Ainsi, les progressions des primes adultes et enfants, de même que la réduction des primes jeunes adultes, sont plus marquées à Neuchâtel que dans la plupart des autres cantons.

Une petite révolution est en train de s’opérer. Alors qu’Assura compte près de la moitié des assurés et est réputée pour être bon marché, un autre acteur présente cette année des prix plus attractifs. En effet, Sanagate Luzern propose plusieurs franchises dont les montants battent Assura de quelques francs.

Nous avons contacté Florence Nater, présidente du parti socialiste neuchâtelois. Elle s'exprime au sujet de la concurrence et de la hausse importante des primes dans le canton en comparaison à la moyenne nationale:

Les socialistes, soutenus par diverses entités ont lancé ou sont sur le point de lancer trois initiatives à ce sujet. L’Une veut réduire l’influence des lobbies du secteur de la santé à Berne. Une autre veut donner la possibilité aux cantons d’avoir leur propre caisse cantonale. Enfin, la dernière vise à plafonner le coût des primes à 10% du revenu.

Du point de vue national

La hausse de 1,2% est inférieure à la moyenne des années précédentes, a indiqué lundi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué lundi. Depuis 2008, la prime moyenne a augmenté de 3,5% par an et de 3,9% par an depuis l'entrée en vigueur de l'assurance obligatoire des soins en 1996.

Dans 6 cantons (AI, AR, FR, GL, UR, ZG), les adaptations de la prime moyenne seront inférieures à 0,5%, alors que dans 4 autres (JU, NE, TI, VS), elles dépasseront les 2%. Dans les 16 cantons restants (AG, BE, BL, BS, GE, GR, LU, NW, OW, SG, SH, SO, SZ, TG, VD, ZH), la hausse se situera entre 0,5 et 2%. L'Office fédéral de la santé publique a approuvé toutes les primes pour un an. /tho - comm - ATS

Source: OFSP Source: OFSP


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus