Allier grands noms et talents du cru

Une composition inédite, un festival d’été et un florilège de musiciens de renommée internationale ...
Allier grands noms et talents du cru

Une composition inédite, un festival d’été et un florilège de musiciens de renommée internationale qui côtoient les talents de la région. La Société de Musique de Neuchâtel et les Concerts de la Collégiale esquissent leur saison 2018-2019

Sébastien Singer (à gauche), président de la Société de Musique de Neuchâtel, et Simon Peguiron, programmateur des concerts de la Collégiale. Sébastien Singer (à gauche), président de la Société de Musique de Neuchâtel, et Simon Peguiron, programmateur des concerts de la Collégiale.

Valoriser le vivier de musiciens de talent qu’abrite le canton de Neuchâtel. Aussi bien la Société de Musique de Neuchâtel que les Concerts de la Collégiale partagent cette philosophie de mettre en avant les qualités des interprètes de la région. Cette vision prend forme dans la saison 2018-2019 des deux entités à commencer par la 5e Schubertiade de la Colline qui a pour partenaire la Haute école de musique, dont le site neuchâtelois est voué à la fermeture. Cet événement, qui se tiendra le dimanche 16 septembre, mettra ainsi en avant le travail des étudiants et des professeurs de la HEM. Pour Simon Peguiron, programmateur des Concerts de la Collégiale, la Schubertiade de la Colline est clairement menacée dans sa forme actuelle par la fermeture annoncée de la HEM. En écho à ce rendez-vous, la Société de Musique de Neuchâtel propose un Concert des membres le 21 juin « pour montrer que les talents qui ont mûri à la Haute école de musique restent dans le canton de Neuchâtel », explique le président Sébastien Singer.

Le concert qui sera donné par les lauréats de la Fondation Tanner le 12 décembre au Temple du Bas à Neuchâtel sera une autre manière de mettre en avant les talents régionaux, puisque cette fondation neuchâteloise se donne pour mission de soutenir les jeunes musiciens locaux.

 

Pièce inédite de Leo Brouwer pour violoncelle et guitare

Par ailleurs, la Société de musique de Neuchâtel proposera à son public une composition inédite le 10 janvier, toujours au Temple du Bas. Sébastien Singer au violoncelle et André Fischer à la guitare ont expressément commandé une œuvre à Leo Brouwer ; une démarche rendue possible par le soutien de la Fondation Bonhôte pour l’art contemporain.

Plusieurs quatuors garnissent également le programme avec la venue du Quatuor de Leipzig, du Quatuor A la Q’Art et du Quatuor Aron de Vienne.

Quant aux concerts de la Collégiale, ils reconduiront à nouveau le Festival d’été testé cette année « avec grand succès » selon Simon Peguiron, dans le cloître de la Collégiale. Le programmateur évoque encore deux concerts délocalisés, l’un à l’Église rouge à Neuchâtel et l’autre au Temple du Locle, qui verra la venue de Christophe Coin au violoncelle et de Stephan MacLeod à la direction, qui interpréteront des pièces d’Haydn.

Cela fait 10 ans que Simon Peguiron est à la barre des Concerts de la Collégiale. Il évoque « un perpétuel recommencement entrepris toujours avec le même enthousiasme », le défi de donner aux musiciens l’occasion de se faire connaître et de faire revenir des interprètes appréciés par le biais des contacts noués au fil des ans. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus