Les viaducs neuchâtelois sont sûrs

Au lendemain de l’effondrement du pont de Gênes, nous faisons le point sur le niveau de sécurité ...
Les viaducs neuchâtelois sont sûrs

Au lendemain de l’effondrement du pont de Gênes, nous faisons le point sur le niveau de sécurité de deux ouvrages sensibles dans la région : les viaducs de Valangin et du Crêt de l’Anneau dans le Val-de-Travers

Le viaduc de Valangin ne présente aucun danger depuis sa mise en service. Il s'était pourtant effondré en partie lors de sa construction le 13 septembre 1973. Le viaduc de Valangin ne présente aucun danger depuis sa mise en service. Il s'était pourtant effondré en partie lors de sa construction le 13 septembre 1973.

Les viaducs routiers neuchâtelois ne représentent pas de danger pour les automobilistes. Au lendemain de l’effondrement meurtrier du pont autoroutier de Gênes, les conclusions des autorités compétentes sont rassurantes. Pourtant deux ouvrages en particulier attirent l’attention: les viaducs de Valangin sur la H20 et celui du Crêt de l’Anneau sur la H10 dans le Val-de-Travers. Retrouvez notre dossier diffusé dans le journal de 18h de ce mercredi:

Notre entretien complet avec Nicolas Merlotti, ingénieur cantonal du Service neuchâtelois des Ponts et Chaussées :

Des propos recueillis par Gabriel de Weck. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus