Le Rock altitude doit séduire les Loclois pour assurer son avenir

Alors que la 13e édition du festival commence mercredi, les habitants de la région peinent ...
Le Rock altitude doit séduire les Loclois pour assurer son avenir

Alors que la 13e édition du festival commence mercredi, les habitants de la région peinent encore à s’identifier à la manifestation. Une préoccupation pour les organisateurs qui lancent une opération spéciale pour la soirée de samedi

(archives) (archives)

Ca ressemble davantage à cri d’alarme qu’à un riff de guitare électrique endiablé. Les organisateurs du Rock altitude festival, dont la 13e édition se tient de mercredi à dimanche au Locle ont tenu à mettre les choses au point en préambule à la manifestation : si le festival a passé il y a peu le cap de la décennie, il n’est de loin pas ancré dans les habitudes des Loclois et des habitants de la région, alors qu'il se fait un nom au-delà des frontières cantonales. Selon les organisateurs, à quelques heures des premières notes de musique, les prélocations régionales se cantonnent à quelques pour cent seulement du total.

 

Préoccupant pour les frères Mickaël et Fabien Zennaro, respectivement vice-président et président de la manifestation. Pour y remédier, le Rock altitude lance une opération spéciale pour la soirée de samedi uniquement. Un Loclois qui a payé son entrée pourra être accompagné d’un autre habitant de la Mère Commune qui, lui, entrera gratuitement.

 

C’est qu’en treize ans, le Rock alt’ n’a pas dérogé à sa ligne de programmation, basée sur beaucoup de découvertes suisses et internationales. Aussi, alors que le Communal avait accueilli Deftones, Archive ou encore Charlie Winston comme têtes d’affiche ces dernières années, la treizième programmation est moins ambitieuse comme l’avoue le comité, mais demeure très intéressante sur le plan musical. « Le Rock altitude, c’est une manifestation pour laquelle les gens doivent se laisser surprendre et nous faire confiance. Nous sommes une sorte de club à ciel ouvert » explique Mickaël Zennaro qui prône un rendez-vous culturel avant tout et non pas de masse qui fait la course à la tête d’affiche. Pour imager les propos, Fabien Zennaro prend en exemple les rockeurs des Queens of the stone age, formation qui a foulé les planches du Montreux Jazz festival cette année, qui à elle seule représente quatre fois le budget programmation du Rock altitude.

 

Aux yeux de ses responsables, la manifestation n’a pas la folie des grandeurs, ce d’autant plus que les finances sont dans le rouge. « Pour cette édition, nous misons sur 1000 entrées payantes par soir alors que le site peut en accueillir 2500 » image le vice-président. « De plus nous avons largement augmenté les partenariats et le sponsoring. Pour l’instant, en termes de billetterie, la moitié de cet objectif a été atteint grâce aux prélocations, et la météo favorable devrait permettre de taper dans la cible. 

 

Le festival vit donc une période charnière de sa jeune histoire, tout en arrivant à la fin d’un cycle. Cela fait trois ans que la formule sur quatre jours a été mise en place. L’avenir du Rock altitude sera largement discuté sur le fond et sur la forme à l’issue de cette édition. Aucune solution n'a été retenue ni écartée. Le bilan de cette 13e cuvée pèsera évidemment dans la balance. 

 

Quatre soirées, quatre styles

Une fois n’est pas coutume, le Rock altitude est adepte du mélange des genres pour cette 13e édition. Joan Dubois, également en charge de la programmation de Bikini Test, a repris la direction de celle du festival loclois. « Joan est d’une nouvelle génération et a donc un nouveau regard par rapport à nous » se réjouit à ce propos Fabien Zennaro ex-programmateur. Les Américains de The Black Angels tiennent le haut de l'affiche de la soirée d'ouverture du mercredi. Jeudi, le blues de Seasick Steve retentira sous la patinoire du Communal. Vendredi sera l'unique soirée metal. Quant au samedi, il laissera la place à des sonorités plus pop avec les Français d'Hyphen Hyphen et l'ex-voix du groupe suisse Kadebostany, Flèche Love. /lre



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus