La NLB garde le cap

La société de Navigation sur le Lac des Brenets vogue fièrement depuis 1962. Si les passagers ...
La NLB garde le cap

La société de Navigation sur le Lac des Brenets vogue fièrement depuis 1962. Si les passagers se font plus rares, les idées sont nombreuses pour les attirer

Les navires de la NLB parcourent le Doubs depuis 1962. Les navires de la NLB parcourent le Doubs depuis 1962.

Pas besoin d’un lac immense pour prendre le large. Depuis 1962, la société de Navigation sur le lac des Brenets vogue sur le Doubs jusqu’au Saut.

Si les passagers ont été jusqu’à 120'000 par an il y a quelques années, ils n’ont été que 42'000 en 2017. Une diminution qui s’explique notamment par la baisse du nombre de restaurants autour des Brenets et du Saut-du-Doubs, qui sont passés de onze à seulement trois.

La NLB prend le taureau par les cornes et espère rouvrir le restaurant du Saut-du-Doubs au printemps prochain. Autre projet d’envergure : la construction d’un quatrième navire, un bateau restaurant de 268 places qui pourrait voguer dès l’automne 2019 si tout se passe comme prévu. Le bateau est dessiné, son dépôt est sorti de terre, ne manque plus que l’aval de l’Office fédéral des transports pour lancer la construction.

L’hiver est propice au développement de ce genre de projet. Quand le Doubs enfile son manteau d’hiver, l’équipe de la NLB bichonne les navires et les installations. Jusqu’au printemps et au retour des touristes.

Deux événements sont encore au menu cet été. Le 31 juillet, la Navigation célèbre la Fête nationale, et le 3 août a lieu la troisième et dernière croisière musicale de l’année. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus