La fin du Matin et le blues des kiosquiers

Le quotidien orange tire sa révérence samedi. Ça signifie la fin des fameuses manchettes accrocheuses ...
La fin du Matin et le blues des kiosquiers

Le quotidien Le Matin tire sa révérence samedi. Cela signifie la fin des fameuses manchettes accrocheuses sur les devantures de kiosque et la disparition d’un journal très apprécié sur les présentoirs. Pour les kiosquiers, l’heure est à l’amertume

La version papier du Matin paraît pour la dernière fois ce samedi. La version papier du Matin paraît pour la dernière fois ce samedi.

La version papier du Matin paraît pour la dernière fois ce samedi. Même si ce journal n'était pas le seul à avoir du succès dans les kiosques, il favorisait la vente d'autres produits.  Gérard Philippe Bouchet, responsable du Kiosque du Trésor à Neuchâtel, déplore surtout la fin d'un mode de vie, symbolisé par la disparition du quotidien orange.

La fin du Matin vue par un kiosquier

La disparition du Matin fait suite à la fin d'un autre titre emblématique de la presse romande, L'Hebdo. Face à ces mutations, certains tenanciers de kiosque se montrent pessimistes à terme pour l'avenir de la presse papier. C'est le cas à Hauterive. L'avis de Véronique Sauze, responsable du Kiosque du village.

Le déclin du papier dans les kiosques

Des propos recueillis par Kim de Gottrau. /kgo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus