Traite d’êtres humains : dix ans de prison prononcés à Bienne

Le Tribunal de Bienne a condamné une ressortissante thaïlandaise à dix ans et demi de prison ...
Traite d’êtres humains : dix ans de prison prononcés à Bienne

Le Tribunal de Bienne a condamné une ressortissante thaïlandaise à dix ans et demi de prison pour traite d’êtres humains. Elle avait fait venir 75 personnes de Thaïlande qui avaient ensuite dû se prostituer pour rembourser d’importantes dettes

Le Tribunal a condamné mercredi une femme à plus de dix ans de prison pour traite d'êtres humains. (Photo: archives) Le Tribunal a condamné mercredi une femme à plus de dix ans de prison pour traite d'êtres humains. (Photo: archives)

Plus de dix ans de prison pour traite d’êtres humains : une ressortissante thaïlandaise a été condamnée mercredi matin par le Tribunal de Bienne. Elle avait fait venir 75 personnes de son pays d’origine. La cour l’a aussi reconnue coupable d’encouragement à la prostitution et de blanchiment d’argent, notamment.

 

« Une organisation complexe, bien organisée et méprisant la dignité humaine » : c’est par ces mots que le président du tribunal a qualifié le système mis en place par la Thaïlandaise de 58 ans. Profitant de la situation des victimes issues de milieux défavorisés, elle leur promettait du travail, s’occupait des visas et prenait en charge les coûts du voyage. Une fois arrivées en Suisse, ses jeunes compatriotes savaient qu’elles devraient se prostituer, mais ne s’attendaient pas à des conditions de travail aussi difficile.


Logées dans différents cantons, elles devaient s’acquitter de dettes allant jusqu’à 30'000 francs, précise le ministère public. Elles n’avaient donc pas d’autre choix que la prostitution, vivaient complètement isolées et dépendaient totalement de l’accusée. Reconnue coupable, elle passera dix ans et demi les barreaux.

 

Notez qu’il s’agit de l’une des plus grandes affaires de traite d’êtres humains à avoir été jugée en Suisse. /ats+ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus